Partagez | .
 

 Who's afraid of the big bad wolf ? ► RP d'intégration de THELMA & JEMIMA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 224 Points : 144
Avatar : Anonyme. Crédit : Loonywaltz
Âge : 41 ans.
Statut : Marié.
Occupation : Inspecteur de police
Gramophone : Ry Cooder - Big Bad Bill
MessageSujet: Who's afraid of the big bad wolf ? ► RP d'intégration de THELMA & JEMIMA   Mer 28 Aoû - 19:42

Thelma & Jemima
who's afraid of the big bad wolf ?


Bienvenue dans le merveilleux sujet de Thelma qui va avoir l'honneur d'avoir comme partenaire Jemima. Pour leur sujet, ils autorisent l'intervention d'un PNJ inoffensif qui pimenterait le rp et ils autorisent l'intervention de membres extérieurs qui passeraient par là. Ne sont-ce pas là des choix merveilleux ? L’histoire se déroule le 7 août à 23h alors que la météo est douce et agréable. À présent, il est temps de laisser la parole au créateur du sujet : Harlem, la nuit. Peut-être pas le meilleur endroit de New-York pour une jolie jeune femme. Pourtant, tu es là. Tu passes devant le Cotton Club d'où le jazz, les rires, les pieds tapant le sol s'échappent. Quelques nègres, à l'entrée, fument une cigarette sur ce territoire qui est le leur. Tu passes ton chemin. Et lui prend le même chemin que toi. Lui ? Un homme inquiétant, dans l'ombre des immeubles. Il te suit. Va-t-il t'attraper ?

Thelma commence le rp. Bon jeu !
.


Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Who's afraid of the big bad wolf ? ► RP d'intégration de THELMA & JEMIMA   Sam 7 Sep - 14:17


WHO'S AFRAID OF THE BIG BAD WOLF?

Don 't think of what might go wrong, think of what could go right.

Une femme n'a rien à faire seule dans les rues en pleine nuit. Encore moins dans ces rues. Dieu seul sait ce qui pourrait t'arriver. Elle entendait la voix de son frère comme si il avait été là pour lui faire la morale, alors qu'elle marchait tranquillement dans les rues de Harlem. Peut-être n'avait-il pas entièrement tord, peut-être aurait-il été préférable pour elle de choisir un autre quartier mais elle n'était pas vraiment de celles qui s'effraient pour un rien. De plus, elle refusait de penser que sous prétexte que la population y était principalement noire, cela faisait de ce quartier un quartier dangereux. Pourquoi aurait-il fallu que les nègres soient plus mauvais que les blancs ? C'était pourtant là une pensée plutôt courante, elle en était consciente. Mais elle ne pouvait s'empêcher, chaque fois qu'elle se posait la question, de voir son père biologique prendre la défense de l'un d'eux. Sa mort aurait pu être une leçon pour elle, mais ce n'était pas le cas. Elle savait que si elle se retrouvait confrontée à la même problématique, elle aurait le même comportement que ce père qu'elle n'avait jamais connu. Mais elle fut sortie de ses pensées en entendant le son si particulier de la musique Jazz qui s'échappait du Cotton Club. Un sourire illumina légèrement son visage, l'envie d'entrer dans le club et de danser sur une musique rythmée par les saxophones était grande. Et il n'y avait rien qui l'en empêchait. Sauf peut-être cette paire de chaussures neuves qui lui faisait atrocement mal aux pieds. Comme elle devrait en plus marcher jusque chez elle, mieux valait ne pas tenter le diable en abîmant un peu plus ses pieds en dansant. Elle continua donc son chemin, une légère pointe de déception sur le visage, regardant ces nègres qui fumaient leur cigarette aux portes du club. C'était ironique de constater qu'ils se faisaient refouler dans leur propre quartier. Ironique, mais triste. C'est insouciante qu'elle avait continué son chemin, si bien qu'il lui avait fallut quelques minutes pour se rendre compte qu'un homme la suivait. Une légère crainte grimpa doucement en elle. Crainte qu'elle rejeta en se disant qu'il devait simplement prendre le même chemin qu'elle, sans aucune autre pensée. Après tout, elle n'était pas la maitresse de ces lieux et tout un chacun avait le droit de marcher sur ces trottoirs et d'emprunter le même itinéraire qu'elle. Malgré tout, elle ne pouvait s'empêcher de rester suspicieuse et l'écho de la voix de son frère sembla redoubler d'intensité, en venant même à la faire espérer qu'il soit là. Parce qu'elle avait beau prétendre qu'elle n'avait pas besoin de lui pour se protéger, elle devait se rendre à l'évidence, seule contre un homme, elle finirait par perdre. Qu'importe combien elle se battrait avant de se rendre. Elle accéléra le pas, légèrement d'abord, puis plus distinctement ensuite. Un acte qui ne sembla pas incommoder l'homme, qu'elle fut bien loin de mettre à une distance raisonnable. Son cœur s'accéléra alors, aidé par l'adrénaline que la peur grandissante produisait. Elle n'était pas de celles qui ont peur facilement, mais un homme à l'allure inquiétante qui vous suit dans la nuit, cela ne rassure personne. D'autant plus qu'elle n'était pas une bonne crieuse, sa voix ayant tendance à s'enfuir à mesure que la peur la gagnait, elle savait donc qu'il lui serait difficile d'attirer l'attention sur d'éventuels protecteurs. Elle changea alors brusquement de direction, ainsi elle aurait la certitude que l'homme la suivait bien. Si il tournait aussi, il n'y aurait plus de doute. Mais tout ne ce passa pas vraiment comme elle l'avait envisagé. Aussitôt avait-elle tourné qu'elle se heurtait déjà à quelqu'un, qu'elle n'eut pas le temps d'identifier, se retrouvant les fesses sur le sol, pestant pour elle même. Oubliant l'homme qui la suivait, oubliant la peur qui s'était emparée d'elle quelques secondes plus tôt.

love.disaster
 

Who's afraid of the big bad wolf ? ► RP d'intégration de THELMA & JEMIMA

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All That Jazz :: 
FUN ISN'T IT
 :: archives :: topics :: abandoned
-