Partagez | .
 

 MAYA ⚡ I'm bound to lose my mind.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
FONDA ⚡ you ain't seen nothing yet.
Pseudo + Prénom : fleurpageons - Sarah
Missives : 1711 Points : 179
Avatar : Jessica Stam. Crédit : morphine & giulia.
Âge : 22 ans.
Statut : célibataire, enfin il parait.
Occupation : costumière & danseuse dans de petits cabarets le soir venu.
Gramophone : your heart is as black as night - melody gardot.
MessageSujet: MAYA ⚡ I'm bound to lose my mind.   Mer 31 Juil - 20:24

s. maija pavlov
your heart is as black as night

NOM : Svetlana Maija Pavlov ou Maya, pseudonyme dont l'existence témoigne de sa vie de noctambule.
DATE DE LIEU DE NAISSANCE : Le 14 septembre 1901 dans l'état de New York.
ÂGE : 22 ans.
EMPLOI OU OCCUPATIONS : Elle occupe un poste de costumière au Palace et exerce sa véritable passion en tant que danseuse de cabaret dans de petits établissements, le soir venu.
SITUATION FAMILIALE : Elle a à sa seule charge une mère en mauvaise santé depuis le départ précipité de son frère aîné. En effet, orpheline de père dès la naissance, elle n'a jamais connu ce dernier. Fruit d'une brève aventure, les seules certitudes qu'elle croit détenir à propos de son géniteur seraient son origine slave et le fait qu'il détienne une petite fortune.
SITUATION AMOUREUSE : Ses conquêtes amoureuses reflètent son dédoublement de personnalité. Elle est peu impliquée sentimentalement la journée, mais se révèle davantage le soir venu. Sa mère est peu informée de la tournure que prend sa vie amoureuse et n'est pas en mesure d'intervenir, de ce fait Maija est étonnamment libre de ses choix.
SIGNES PARTICULIERS : Le seul objet de valeur qu'elle possède est un pendentif hérité de sa mère qu'elle ne quitte que très rarement. Le bijou est constitué d'un portrait de femme et ne rapporterait probablement pas grand chose à la jeune femme dans l'hypothèse d'une vente, mais il a néanmoins pour elle une forte valeur sentimentale.
GROUPE : Music Hall.
I. introduction

Your eyes may be whole
but the story I'm told
is that your heart is as black as night
your lips may be sweet
such that i can't compete
but your heart is as black as night


II. maija

un courant d'air  ∆ une crainte omniprésente de l'abandon suite au départ de son frère ∆ des difficultés à s'attacher désormais ∆ une menteuse talentueuse ∆ une capacité incroyable à se tirer de situations désespérées ∆ une amatrice de jazz et de betterave ∆ un fond de mystère ∆ une détermination inébranlable ∆ une danseuse de talent ∆ une humeur changeante et instable ∆ de nombreux éclats de rire ∆ des frissons incontrôlables ∆ le jour et la nuit en une même personne ∆ un caractère où l'indifférence n'a pas sa place ∆ une âme passionnée ∆ un refus constant de se confronter à la réalité ∆ un élan de liberté ∆ une facilité déconcertante à s'auto-détruire ∆ une bonne humeur qui redonne le sourire ∆ un rêve un peu fou ∆ de grandes capacités en manipulation ∆ une âme d'enfant ∆ un anachronisme ∆ un fond sincère, néanmoins difficile à atteindre.
Ladies ans gentlemen, nous avons aujourd'hui le plaisir d'accueillir Maija Pavlov ! Bonjour et bienvenue sur la radio AT&T's. Nous avons préparé quelques questions pour vous. Premièrement, tout le monde aimerait savoir ce que vous pensez des bars clandestins et du jazz, ne vous inquiétez pas, ça ne sortira pas d'ici !
« Je suis une grande amatrice de jazz et de charleston. Ces styles musicaux sont à mes yeux le reflet d'une génération dans laquelle je me reconnais tout particulièrement. Quant aux bars clandestins, oseriez-vous sous-entendre que je défie les autorités ? Enfin je suis quelqu'un de tout à fait honnête, quelle idée. rmgreen»
Oh, je vois... Ainsi, votre avis concernant la Prohibition...
« Un concept bien astucieux semble-t-il pour permettre à ceux qui en sont à l'origine même de s'enrichir. »
Oh ! Dans ce cas, buvez-vous de l'alcool ?
« Pas d'alcool, que du whisky. »
Personne ne vous juge, ne vous inquiétez pas. Et, dites-nous, New York, en un mot, c'est quoi pour vous ?
« J'aurais bien du mal à résumer tout ce que cette ville peut m'évoquer en un mot, voir deux ou trois. Ce qui est certain, c'est que la vitesse folle à laquelle elle change et se transforme me rappelle étonnement ma propre course contre le temps. »
Comme je vous comprends ! Pourriez-vous donc nous donner votre point de vue sur l'époque que nous vivons ?
« Les années 2o offre une rupture grisante avec les horreurs que nous aînés on put connaître, j'apprécie cette douce folie et suis convaincue de sa pérennité. Après tout qui voudrait se relancer dans une guerre meurtrière plutôt que danser un verre à la main ? »
Et bien, je vous remercie pour cette interview plus que constructive, et vous souhaite un excellent moment à New York !
derrière l'écran

PSEUDO ET/OU PRÉNOM : Sarah (fleurpageons) ou Maya l'abeille comme tu voudras. hinhin 
ÂGE : 17 ans.
DÉCOUVERTE DU FORUM ET AVIS SUR CELUI-CI : Je crains de ne pas être objective. lechouille 
PRÉSENCE : Régulière sur le forum, mais plus rare en ce qui concerne le rp étant assez prise par les cours.
CONNAISSANCE ET AVIS SUR LES 1920's : Je commence à être plutôt calée (bon et puis les catégories ça marque mdl).
TA CHANSON FAVORITE : Pour rester dans la thématique ATJ, je dirais new york, new york de Sinatra.
AVATAR : Jessica Stam.
CODE DU RÈGLEMENT : Tu voudrais bien savoir hein. rmgreen
PERSONNAGE INVENTÉ, SCÉNARIO : Inventé.
UN DERNIER MOT : NAVET.




Dernière édition par S. Maija Pavlov le Mar 3 Sep - 1:14, édité 15 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
FONDA ⚡ you ain't seen nothing yet.
Pseudo + Prénom : fleurpageons - Sarah
Missives : 1711 Points : 179
Avatar : Jessica Stam. Crédit : morphine & giulia.
Âge : 22 ans.
Statut : célibataire, enfin il parait.
Occupation : costumière & danseuse dans de petits cabarets le soir venu.
Gramophone : your heart is as black as night - melody gardot.
MessageSujet: Re: MAYA ⚡ I'm bound to lose my mind.   Mer 31 Juil - 20:28

histoire
your heart is as black as night



Dans un nuage de fumée épaisse, elle danse sans se soucier de rien. L'esprit légèrement embrumé par l'alcool, les regards sont sa dernière préoccupation. Admirateurs ou teinté d'une réprobation évidente. Elle s'en moque ouvertement. Seule compte la musique et l'emprise particulière qu'elle a sur elle. Elle savoure chaque note. Le besoin d'oublier dans des nuits rythmées par des airs de jazz profond se fait de plus en plus envahissant. L'alcool coule à flot malgré la prohibition et la danse constitue la principale préoccupation. Lorsque que le jour se lève la jeune femme s'éteint comme n'importe qu'elle étoile et reprend sa vie où elle l'a arrêtée. Elle arpente chaque nuit les cabarets, les boites de jazz ou les speakeasies et danse longtemps sans s'arrêter. Ignorant la fatigue qui se fait de plus en plus ténue, elle semble à la fois partout et nul part.


Je me suis toujours présentée sous le prénom de Maya. J'ai vécu à New York pratiquement toute mon existence. Je suis née il y a de cela 112 ans, c'est-à-dire en 1901, peu avant la Première Guerre Mondiale. J'ai grandi au côté de ma mère et de mon frère au cœur des rues bouillonnantes de Manhattan. Je suis morte à l'âge de 26 ans, il y a déjà 85 ans de ça. Mon histoire n'a rien d'extraordinaire, malgré les instants singuliers que j'ai vécu. Elle est simplement teintée de la magie que lui confère son ancienneté.

These little town blues, are melting away

I fear doubtless, 
remediless,
Is now to seize
My woeful chance.

Née à New York, Maija a passé toute sa vie (ou presque) dans ce morceau de terre hors du commun auquel on identifie Manhattan. Cette ville sale et bruyante au sein de laquelle elle a pourtant toujours su trouver sa place. Si elle a constamment refusé le prénom qui lui a été attribué à sa naissance, c'est tout simplement parce qu'il ne lui correspond pas. Résonance directe d'origines slaves dont elle ne sait rien, le tout sonne étrangement à ses oreilles. Elle ne sait pas aligner deux mots de russe, pourquoi devrait-elle le subir ? Elle ne se reconnait pas dans ces pays lointains de l'autre côté de l'océan. New York fut de tout temps le seul endroit dans lequel elle s'identifiait véritablement, son chez elle. Elle en a parcouru des kilomètres dans la poussière.
Ce sentiment ne fut qu'exacerbé lorsque sa mère refusa catégoriquement de l'éclairer sur mon passé. En mauvaise santé depuis plusieurs années, elle est actuellement atteinte d'une pneumonie qui par les multiples complications qu'elle a engendré a manqué plusieurs fois de la tuer. Maija travaille dur et depuis un certain temps pour que lui soient fournis les traitements onéreux nécessaires à sa survie. Quant à son père elle ne l'a jamais connu. Un homme de la haute probablement, séduit par la beauté de cette femme désormais détruite qu'est sa mère. Elle n'étais d'ailleurs pas tout à fait le fruit d'une erreur occasionnelle puisqu'elle eu longtemps à ses côtés un demi-frère, Aleksei.
Ce dernier fut toujours son plus fidèle allié. Tout deux entretenaient une relation pour le moins fusionnelle, s'épaulant réciproquement dans les difficultés. Leur vie ne fut jamais simple, mais pour autant relativement heureuse. Ces fantômes qu'ils n'avaient jamais ne serait-ce qu'entrevus, en guise de figures paternelles ayant déboursé suffisamment d'argent pour leur permettre de vivre décemment. Ils sont parvenus à soulager leur conscience, sans pour autant s'investir auprès de leur progéniture et se sont épargné une dégradation inutile de leur réputation. Le frère et la soeur pouvaient être certains d'une chose : leur mère avait su choisir judicieusement ses amants.

Start spreading the news, I'm leaving today

Lo, in this trace,
Now in substance,
such is my dance,
willing to die.

Seulement le jour vint ou Aleksei disparu sans crier gare. Il s'effaça brusquement du quotidien de Maija et l'abandonna seule au commande d'un navire qu'elle ne maîtrisait qu'approximativement. Il n'offrit aucune justification avant de disparaître, elle constata simplement un soir l'absence de ses affaires. Il abandonna un visage striés de larmes de colère et le martèlement effroyable dans la poitrine d'une fille de tout juste dix-huit ans. Le "pourquoi ?" douloureux d'une fillette esseulée. La ville de New York qui l'avait choyé lui paraissait tout à coup, étrangement grande et menaçante. Elle avait grandi dans ces rues, mais ne s'y retrouvait plus.

I want to be a part of it

Il lui fallut un certain temps pour s'extraire de la léthargie dans laquelle l'avait placé le départ de son frère. Elle fut néanmoins forcée de s'éveiller bien vite, étant désormais la seule en mesure de prendre soin de sa mère. C'est tout particulièrement à partir de cet événement que la jeune fille se dédoubla pour vivre malgré tout. À un rythme effréné. Il y avait Maija et Maya, l'une diurne faisant face avec ténacité à ses responsabilités, l'autre noctambule et danseuse de cabaret.
L’éducation complète qu'elle avait en grande partie reçue de sa mère avant qu'elle ne soit souffrante lui de fréquenter une grande variété de milieux sociaux. Elle parvint à dénicher un poste de costumière consistant principalement à réaliser avec assiduité les vêtements tels qu'on les lui exposait. Seulement, cet emploi lui permettait d'approcher le Broadway qu'elle admirait tant en oeuvrant dans les coulisses du Palace en tant qu'habilleuse. Elle prenait son envol, malgré toutes les épreuves que cette double vie pouvait impliquer.

« Auparavant je n’avais pas de rêves et ne poursuivais aucun objectif. Je m’y interdisais car je redoutais la déception qui surviendrait, dans le cas où mes espoirs ne se concrétiseraient pas. Un jour j’ai réalisé que c’était eux qui régissaient nos vies et que l’échec n’était pas une fatalité. J’ai commencé à rêver. »

My life was lent
Me to one intent.
It is nigh spent.
Welcome, Fortune !

en cours...


Voir le profil de l'utilisateur
 

MAYA ⚡ I'm bound to lose my mind.

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All That Jazz :: 
CHARACTERS MANAGEMENT
 :: presentations :: validated
-