Partagez | .
 

 « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 11 Points : 11
Avatar : Morgan Freeman Crédit : //
Âge : 67
Statut : Veuf
Occupation : ancien enseignant, désormais majordome
Doubles-comptes : //
MessageSujet: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Lun 1 Sep - 13:40



ray nelson reed
citation

NOM : Reed.
DATE DE LIEU DE NAISSANCE : 20 juillet 1857, dans le quartier de Harlem, à New-York.
ÂGE : 67 ans.
EMPLOI OU OCCUPATIONS : Anciennement professeur de philosophie, il est désormais à la retraite. Enfin, façon de dire, il s'est reconverti en majordome.
SITUATION FAMILIALE : Ses frères et soeurs ont subi la ségrégation raciale de plein fouet. Il est le seul qui y a échappé. Sa mère est décédée et son père est quelque part dans la nature, probablement mort lui aussi.
SITUATION AMOUREUSE : Veuf.
SIGNES PARTICULIERS : ici.
GROUPE : Gospel.
I. introduction


My Beautiful Lady

Hanging on a tree
Her dreams waiting for the sun
Birds singing to the world
How sweet life is

My juicy, juicy girl
Dances with her daemons
Trying to fly away
Going to Neverland

It wasn't a welfare
For my beautiful lady
But a world full of words
And full of disenchantments

Hanging on a tree
Her hopes fade away
While world's sins grow
And this world is so chocking

Pay your dues, try to be
Someone you're not
That's the way it is
But not the way she wanted

She tries to escape this world
My beautiful lady
She touched the rapture
With her vangeful fingers

Nobody can't stop
My beautiful lady
Oh no, nobody can't stop
My beautiful lady, no


II. ray nelson

Il y a sur cette planète, peu de personnes ayant bon fond. En général, elles se camouflent sous des apparences qui ne sont pas les leurs ou elles se terrent dans des endroits où on ne les remarque pas. C'est le cas de Ray. Quoique dans son cas, c'est quelque peu différent. C'est un homme qui aime aider les autres, sans penser à lui. S'il vous vient en aide, ne venez pas lui dire de penser à lui. Il préfère se relayer au second plan pour que vous puissiez briller. Il a vécu de nombreux traumatismes, donc s'il peut aider pour que les autres n'aient pas à vivre cela… Sa longue carrière d'enseignant de philosophie lui a permis d'acquérir cette sagesse et ce recul qu'on lui connaît si bien. Ses gestes ou ses paroles pourraient vous laisser supposer que c'est une personne avec une attitude paternelle. Et vous n'aurez pas tout à fait tort. Il tend à se laisser aller à une surprotection envers les personnes plus jeunes que lui et qui pourraient être ses enfants. Il tend à fermer les yeux sur les actes qu'ils peuvent commettre. En ce qui concerne les critiques, il les prend toujours bien. Et quand bien même elles sont dites avec une méchanceté non feintes, il les accepte. Après tout, il est majordome, donc il doit se taire. D'ailleurs, à propos de ça, il n'aura jamais une parole déplacée ou un mot vulgaire en face de qui que ce soit. Son attitude peut trahir ce qu'il pense, mais les gens sont trop absorbés par leurs petits nombrils pour faire attention à son attitude. C'est quelqu'un de discipliné, minutieux et ponctuel. Il aime quand les choses sont bien faites, avec des consignes précises et en temps voulu. Ou même, sa ponctualité concerne aussi les rendez-vous qui lui sont donnés.
D'un autre côté, Ray est une personne qui accepte mal la trahison. Il se pourrait qu'il ait même du mal à pardonner. Il ne dira jamais à la personne que cela le blesse. Ses gestes parleront d'eux-mêmes. Ils seront plus acharnés, plus lourds, mais toujours aussi adroits. Dans sa tête, c'est souvent la cacophonie, et il ne sait pas où donner de la tête, où aller. C'est un homme perdu dans sa propre histoire. Malheureusement pour lui, il n'arrive pas à se départir de ce qui le compose. Il sait qu'il doit apprendre à vivre avec, mais il n'a pas encore trouvé de quelle manière le faire. Je vous l'avais dit, il pense aux autres avant de penser à lui. Quand il s'énerve réellement, ce n'est jamais une crise pour un caprice, mais bien une crise qu'il ne faut pas prendre à la légère, avec lui. Il est calme, mais… Méfiez-vous de l'eau qui dort. Mais aussi, Ray se méfie de tout le monde. Si on acquiert pas sa confiance, il aura du mal à l'accorder sur un simple sourire. Il lui arrive parfois d'avoir de bonnes impressions dès la première rencontre mais cela reste plutôt rare. Jamais Ray ne parlera de ce qu'il ressent ; il est introverti et, pour qu'il se confie, il faut en général l'amener en douceur à vous parler. Par dessus tout, Ray est quelqu'un de sensible et ce de tout. Il est sensible à la beauté de l'art, il est sensible aux petits maux des autres, à la détresse de l'humanité.

Ray joue du piano, compose des musiques et écrit des chansons. Ca l'aide à se détendre. Et parfois, il lui arrive de pousser la chansonnette + Quand il a du temps libre, il se livre à son ancienne activité favorite, à savoir philosopher. Vous pourrez donc retrouver dans son logement des tas de feuilles. Ce sont toutes ses dissertations. Ca l'aide à garder un esprit clair. + Il lui arrive encore de rêver de fonder une famille. Mais de toute façon, il est bien trop vieux pour ça et plus personne ne voudrait de lui. Pas avec la ségrégation raciale. + Il ne refuse pas de prendre une tasse de café lorsqu'on l'y invite à en prendre une, ou lorsqu'il se rend en cuisine pour manger. + Quand il était ado, il a volé deux tomates au marchand du coin. Sa mère raffolait des tomates et comme c'était son anniversaire... + En général, Ray ne ferme jamais les portes des pièces dans lesquelles il passe, travaille ou se trouve. Quand elles sont fermées, quand il y passe, travaille ou se trouve dedans, c'est qu'il est de mauvaise humeur.
Ladies ans gentlemen, nous avons aujourd'hui le plaisir d'accueillir Ray N. Reed ! Bonjour et bienvenue sur la radio AT&T's. Nous avons préparé quelques questions pour vous. Premièrement, tout le monde aimerait savoir ce que vous pensez des bars clandestins et du jazz, ne vous inquiétez pas, ça ne sortira pas d'ici !
« Ce serait vous mentir si je vous disais que c'est une bonne initiative de la part de la société. Mais cela serait aussi vous mentir si je vous disais que c'est une chose inutile. Je pense que la population a besoin de s'amuser, de tester et de faire des erreurs. Quant au jazz, ce sont les personnes de ma "race" qui en est à l'origine. La renier ne serait pas approprié. »
Oh, je vois... Ainsi, votre avis concernant la Prohibition...
« Cela concerne le Gouvernement. Pas moi. »
Oh ! Dans ce cas, buvez-vous de l'alcool ?
« J'en ai bu. J'en bois désormais rarement, même si cela m'arrive. »
Personne ne vous juge, ne vous inquiétez pas. Et, dites-nous, New York, en un mot, c'est quoi pour vous ?
« Le lieu où j'ai vu ma famille dépérir. »
Comme je vous comprends ! Pourriez-vous donc nous donner votre point de vue sur l'époque que nous vivons ?
« Vous voulez que je me mette à votre place ou je garde la mienne ? Parce que vous, vous avez la belle vie, vous vivez dans vos prisons dorées. Vous, vous êtes en sécurité. Pas moi. »
Et bien, je vous remercie pour cette interview plus que constructive, et vous souhaite un excellent moment à New York !
derrière l'écran

PSEUDO ET/OU PRÉNOM : Germaine.
ÂGE : 18 ans.
DÉCOUVERTE DU FORUM ET AVIS SUR CELUI-CI : Une amie me l'a passé, merci à elle bril.
PRÉSENCE : ça dépend de mon occupation à la fac hm Mais en temps normal, c'est 4/7.
CONNAISSANCE ET AVIS SUR LES 1920's : Pas des masses mais j'espère m'améliorer :).
TA CHANSON FAVORITE : Story of my life, des One Direction.
AVATAR : Morgan Freeman.
CODE DU RÈGLEMENT : validé par Bébert  heart
UN DERNIER MOT :  rrr .ps : c'est moi qui a écrit la chanson. Pas la peine de la chercher sur internet ;)




Dernière édition par Ray N. Reed le Mer 3 Sep - 22:05, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 11 Points : 11
Avatar : Morgan Freeman Crédit : //
Âge : 67
Statut : Veuf
Occupation : ancien enseignant, désormais majordome
Doubles-comptes : //
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Lun 1 Sep - 13:40

histoire
citation


histoire



   
   
   


Fait n°1 : rétrospection

En 1665, un bateau accosta sur les côtes états-uniennes. A son bord, quelques 500 âmes, dont les trois-quart sont des noirs, entassés dans des soutes où régnaient la famine et les cauchemars. On les avait arrachés soudainement à leurs familles, à leurs terres, pour les emmener vers un pays encore trop récent. On leur avait dit que la nation américaine manquait de main d’œuvre pour se construire et qu'il y avait une vraie opportunité pour eux d'avoir une vie meilleure. Parfois, on ne leur disait rien et ils se retrouvaient à bord sans comprendre ce qu'ils faisaient là, sans parler la langue des hommes blancs, avec leurs fusils.
Lorsque les noirs descendent du bateau, poussés par les blancs avec leurs fusils, on remarque d'abord leurs mains entravées. Puis on remarque la fatigue qui s'est peinte sur leurs visages au fil des jours de voyage. Leurs muscles sont endoloris, ils ont la gorge sèche. Leurs yeux endormis se fixent sur un paysage qui n'est pas le leur. D'autres hommes blancs sont attroupés, en masse. Des enfants courent d'une maison à l'autre en rigolant. Des femmes observent d'un regard terne ce spectacle qui ne leur semble pas nouveau tandis que leurs maris gonflent leurs torses et mettent leurs bassins en avant en se tenant les bretelles.
Parmi les noirs que l'on débarque, il y a une jeune demoiselle, âgée de vingt-quatre ans. Elle cligne fortement des yeux. Elle avait été dans l'obscurité si longtemps et le soleil soudain l'aveugle. Elle s'appelle Abena – née un mardi. Lorsque les hommes blancs ont débarqué dans le village pour les emmener, elle était en train de cuisiner un ragoût local. A l'heure qu'il est, le feu doit être éteint et le ragoût doit être cramé.
C'est ainsi que ton histoire démarre.

Fait n°2 : évasion

Elle le retient par la manche, elle lui hurle dessus. Ses yeux sont rouges, à force de pleurer, ses joues sont brûlées par les larmes qui ne cessent de couler. Elle essaie de faire revenir son mari à la raison, mais la raison, il l'a perdu en même temps que sa liberté.
Elle l'a rencontré alors qu'elle commençait à peine à travailler dans une usine, où il était chargé de la sécurité. Après de multiples regards échangés, ils ont décidé d'explorer cette romance naissante. Ils se sont mariés trois mois plus tard. Un mariage précipité par un amour sans cesse grandissant, un amour explosant, un amour destructeur.
Elle l'implore de cesser cela. Elle essaie de le séparer de ce corps blanc qu'il serre entre ses doigts si noirs. Elle essaie de s'interposer, mais il la repousse. Elle tombe et l'espace d'un instant, elle craint pour la vie de l'enfant qui grandit en elle. L'amour explosif. De nouveau, elle hurle, jusqu'à s'en époumoner. Une petite foule de nègres se forment autour d'eux. Ils regardent, passifs, cette scène, où la femme tente de sauver son honneur et celui de son mari, en même temps que de sauver l'honneur de l'homme blanc. Il n'a pas de fusil, l'homme blanc. D'autres hommes blancs accourent en entendant les cris. Et ils voient ce noir, à cheval sur le blanc, les deux mains autour de son cou si fin. Mais l'homme blanc est déjà mort. Ça fait déjà plusieurs minutes.
Une femme blanche aide ta mère à se relever. Tu bouges en elle, mais tu ne réagis pas au monde extérieur. T'es encore jeune. T'auras le temps d'avoir ton lot de soucis, crois-moi. La femme blanche entraîne la femme noire à l'écart. La négresse, comme on l'appelait à l'époque, se débat pour aller rejoindre son mari que les homes blancs emportent au loin.
C'est la dernière fois qu'elle le voit.
Le cadavre de l'homme blanc gît sur le sol.
Dans la nuit, ton père s'est enfui de sa prison. On ne sait pas encore comment il a fait. Mais il ne reviendra jamais en arrière.

Fait n°3 : punition

Tu es dans la rue, et tu joues avec tes demi-frères et sœur, mais tu les considères comme tes propres frères et sœur. Tu ne fais pas de différence, tu les aimes tout autant. Tu es le plus vieux. Wilson a deux ans de moi que toi, Charles en a trois et Janet, la plus jeune, en a cinq. Micky est resté avec ta mère dans le petit appartement dans lequel vous vous entassez. Et vous, vous êtes dans la rue, à jouer à des jeux typique des enfants. Janet chouine car elle pense que vous êtes méchants avec elle. Peut-on en vouloir à une gamine de six ans de se plaindre des jeux de ses frères ?
Et tu vois ce groupe d'enfants, à peine plus âgés que toi et ta fratrie. Ils affichent des sourires qui ne te disent rien qui vaillent. Alors, tout frêle que tu es, tu te lèves et tu essaies de surplomber le plus vieux des enfants blancs. Armstrong, un jour, tôt ou tard, on n'est que des os. Est-ce que les tiens seront noirs ? Ce serait rigolo. Le plus grand commence à t'insulter, sans aucune raison apparente. Et ses pairs le relaient. Ils s'en prennent à tes frères et sœur. Tu encaisses sans broncher. Si jamais tu as l'outrecuidance de répliquer, ta mère se chargera de te mettre une raclée qui te fera frémir dans tes vieux jours.
Voici un petit rappel des insultes que tu essuies : « sale nègre », « retourne dans ton pays », « de toute façon, les gens comme vous, c'est fait pour être nos esclaves », « et ta mère, elle fait quoi ? Avec la tronche que vous avez, c'est sûrement pas une reine de beauté » ou encore « vu la taille de vos lèvres, vous avez déjà essayé de gober un éléphant ? ». Tout un tas de paroles qui te blessent. Des mots d'enfants assassins. Des coups de couteau en plein cœur.
C'est ça, ta punition, pour être né noir, Mais tu ne l'as pas choisi.

Fait n°4 : attention

Tu es parmi ces rares personnes de couleur à être allée à l'université. Mais ce n'est pas une université où les noirs et les blancs sont mélangés. Quelle honte si cela vient à arriver ! Le Ku Klux Klan veille et n'hésite pas à sévir. Vous regrouper ainsi, toi et tes pairs, c'est un peu comme Auschwitz – ou à défaut un peu comme l'étoile jaune des juifs – mais bien des années auparavant. Le meilleur moyen de se faire remarquer, d'être moqués et lynchés puis d'être tués. Tu as réussi à échapper à ces suprématistes qui veulent un monde meilleur. Mais Wilson, Charles, Janet et Micky n'ont pas eu cette chance. Ta mère non plus. Le petit matin les a cueilli, pendus à des arbres. Derrière eux, les braises rougeoyantes d'une croix en feu s'éteignaient.
Les fruits pourris de la liberté.
Tu es entré à l'université, et tu as choisi d'apprendre la philosophie. Tu espères pouvoir apporter ta pierre à l'édifice, essayer de faire cesser cette ségrégation que tu juges ridicule. Tu ne sèmeras que des petites graines dans les esprits du commun des mortels. Ceux qui changeront la pensée du peuple américain, ce sont Rosa Parks et Martin Luther King, pour ne citer qu'eux. Ces cours de philosophie t'apaisent. Tu oublies ta famille injustement assassinée, tu oublies ce père qui s'en est allé avant ta naissance. Tu oublies qu'un jour, on t'a traité d'esclave, qu'on s'en est pris à ton physique, et pire encore, à ta propre mère. De toute façon, les préjugés sur les noirs, tu les connais tous et tu les étreins à bras le corps. De cette faiblesse, tu en as fait ta force.
Alors, tu étudies la philosophie et tu aimes ça. Ces philosophes, que l'on connaît tant, mais pourtant, qui sont si souvent mis à l'ombre, si souvent haïs… Tu comprends ce qu'ils ont vécu. Tu ne prends pas parti pour l'un ou pour l'autre. Tu n'as aucun parti ; tu les as tous. C'est ce qui fait ta plus grande faiblesse ; mais c'est surtout ce qui fait ta plus grande force.

Fait n°5 : création

Tu te souviens des instants malheureux de tes années passées, allant de l'absence de père, remplacé par un homme qui, bien qu'il t'aimait, avantageait ses enfants biologiques, en passant par les brimades d'enfance, jusqu'au jour où ta famille a été la cible injuste d'actes criminels. Mais tu te souviens aussi de ces rires partagés avec ta mère, tes frères ou ta sœur, ces instants où tu t'envolais avec ton imagination, de ces leçons de piano prises chez la voisine, une noire, comme toi, pro de la chanson et virtuose du clavier noir et blanc. C'est la seule chose noire et blanche qui travaille en harmonie.
Tu n'as pas appris le solfège ; ta voisine pianiste considérait alors que cela ne servait à rien si on n'apprend à jouer que d'un instrument. Alors, tes premiers cours se sont résumés à déchiffrer les partitions, à apprendre les notes écrites sur le papier. Noir sur blanc. Quand tu as su les reconnaître, faire la différence, tu as alors commencé à plaquer tes premiers accords. Les débuts furent un peu bancals, mais tu as progressé. Et l'élève a fini par dépasser le maître.
Les années ont passé et quand tu es devenu professeur de philosophie, tu as pu acquérir un piano. Tu as commencé à jouer les mélodies apprises dans ton enfance. Mais ce n'était pas suffisant. Tu as commencé à composer tes propres chansons, te créant ainsi un carnet qui s'épaississait au fil des jours. Tu les chantais, plus pour toi même que pour un auditoire précis. Ça ne t'intéressait pas de t'offrir ainsi en spectacle. Être de nouveau la cible de brimades ? Non, merci, très peu pour moi.
Mais, quand tu es devenu précepteur des enfants de la famille Pierce, tu as laissé tomber ce hobby. Tu préférais te consacrer pleinement à ton nouvel emploi. D'un côté, ça te permettait d'oublier le fait que ton employeur abhorrait les gens couleur. Tu t'es dans un premier temps senti mal à l'aise. Dans son comportement, il y avait quelque chose qui te stressait. Mais rapidement, tu as passé outre. Tu aimais bien les enfants, tu aimais bien enseigner. Et la maîtresse de maison t'était sympathique.
Alors, le soir, quand tu rentrais chez toi et que tu t'installais sur le tabouret du piano, tu plaquais les premiers accords d'une chanson que tu écrivais. Invisible man, que tu l'avais appelé. Dedans, tu y as versé quelques pensées. Ce que tu ressentais vis à vis du monde qui t'entoure. Alors, tu as continué à en écrire d'autres, tu as continué à mettre du cœur dans ton métier et dans tes créations.
Ton métier, la musique, ta vie.

Fait n°6 : pension

L'enseignement, pour toi, c'est fini. Tu considères que tu as beaucoup donné et qu'il serait sage de se retirer. Ne plus revoir ces salles de classes oppressantes, ne plus revoir ces visages tantôt endormis tantôt absorbés par tes propos, ça te manque déjà. Mais ton temps est fait. Alors, tu ne regrettes pas ta décision.
Malgré tout, tu as du mal à rester inactif, enfermé chez toi, entre quatre murs qui font ressurgir des souvenirs pas forcément très agréables. Heureusement que tu as encore cet emploi, chez les Pierce. Tu continues d'enseigner aux enfants et ça te semble être soudainement la plus belle chose du monde.
Cependant, sitôt ta retraite prise, le dirigeant des Pierce, celui qui ne te porte pas dans son cœur, te demande si tu désires devenir leur majordome. Tu ne comprends pas pourquoi c'est lui qui te demande ça. Après tout, tu ne vas pas chercher plus loin, ce ne sont pas tes affaires. Tu ne te préoccupes jamais des affaires des autres. Mais tu acceptes, parce que t'aimes bien cette famille. Tu aimes bien les enfants et la jeune maîtresse de maison.
Tu ne sais pas pourquoi, mais elle te semble sympathique, cette petite bonne femme. Ça aurait pu être ta fille. Tu as toujours rêvé d'avoir des enfants, mais la vie ne t'a pas offert cette opportunité, malheureusement. Alors, tout l'amour que tu portes, tu le rejettes sur les autres, sur les enfants Pierce et sur cette demoiselle qui semble te manifester une amitié sincère.
Dans ta retraite, tu te sens enfin heureux. Cette béatitude que tu as recherché de longues années durant. Ce répit si bienvenue !

Fait n° 7: union

Autre fait qui n'a pas encore été mentionné. C'est ton mariage. Avec cette femme. Janet, qu'elle s'appelait. Comme ta petite sœur. La rencontre entre vous a été simple. Elle se promenait au parc avec son chien, un adorable labrador beige, aux grands yeux marron larmoyants. Il s'était retrouvé empêtré dans des branchages et elle n'arrivait pas à le sortir de là. Alors, tu es venu et tu as tout d'abord rassuré la jeune femme qu'elle était et qui commençait à paniquer. Ensuite, tu as sorti le chien de son piège de branches et de feuilles. La jeune femme t'a remercié par un sourire.
Et elle t'a invité à prendre le café chez elle.
Oh, au début, tu ne pensais guère à une relation amoureuse entre elle et toi, mais petit à petit, elle a implicitement semé la confusion dans ton esprit qui s'embourbait à chaque fois que tu l'apercevais. Quand tu t'es rendu compte que vous fréquentiez la même église, tu lui as proposé d'y aller ensemble. Dans les premiers temps, vous aviez beaucoup parlé ensemble. Vous aviez discuté de tout ce qui vous semblait pertinent. Mais au bout d'un an, des non-dits se sont installés, un doute sans cesse grandissant, et des sourires dopés aux sous-entendus.
Tu avais vingt-cinq ans et tu venais juste de découvrir le véritable amour.
Quand le moment propice est enfin venu, tu as posé un genou à terre. C'était dans le couloir de cet immeuble dans lequel vous aviez décidé de faire votre nid. Elle t'avait regardé, avec ses grands yeux noir, si noir, et si beaux ! Tu revois sa bouche grande ouverte. Elle était stupéfaite, ta Janet. Elle était stupéfaite et était restée silencieuse durant de longues minutes. Elle ne t'a pas donné de réponse tout de suite. Elle est rentrée dans l'appartement, sans rien dire. Elle te tournait sans cesse le dos depuis cette question fatale. Et, quand tu t'es assis à ton piano, que tu as commencé à plaquer les premiers accords d'une mélodie d'enfance – à cette époque, tu n'avais pas encore commencé à composer tes propres chansons – elle est venue te rejoindre sur ce petit tabouret. Elle s'était faite une place et avait posé sa tête sur ton épaule tandis que sa main avait arrêté l'une des tiennes. Et c'est là qu'elle t'avait manifesté son accord.
Vous vous êtes mariés, dans la plus grande intimité, et dans la plus grande simplicité, un an plus tard. Tu venais de prendre vingt-sept ans.

Fait n°8 : rédemption

Harlem, le 29 juin 1878


A ma tendre mère, qui a toujours été là dans les instants les plus difficiles de mon existence. Je te remercie de m'avoir soutenu là où personne ne me soutenait. Je te remercie d'avoir été une mère quand j'en avais besoin. Je te remercie de ta présence qui comblait bien des vides en moi.
Je m'en suis toujours voulu de t'avoir survécu, comme j'ai survécu à Charles, Wilson, Janet et Micky. C'est quelque chose que je ne me pardonnerais jamais. Des années durant, je m'en suis toujours voulu. Tu sais, c'est difficile pour un gamin de vingt-et-un ans de voir un fardeau si lourd lui tomber sur les épaules. Je m'en suis voulu de ne pas avoir été là. J'aurais préféré être mort plutôt que de devoir subir sans cesse les images de vos corps se balançant au bout d'une corde. A l'heure où j'écris cette lettre, l'image me hante encore mais dix années ont passé. Je crois que je commence juste à faire le deuil.
A mes chers Wilson, Charles et Micky. Vous avez été des frères fantastiques, des camarades de jeux géniaux avec lesquels j'aurais adoré continuer à m'amuser. Je suis certain qu'avec le temps, on aurait pu devenir de super confidents les uns pour les autres. Charles m'aurait accompagné à la trompette, Micky aurait chanté et Wilson aurait joué du saxophone. On aurait pu monter un groupe à nous quatre. On aurait été excellents, j'en suis persuadé. A vous, je vous adresse mes excuses, pour ne pas avoir été à la hauteur lorsqu'on est venus vous cueillir.
A ma Janet chérie. Tu étais trop jeune pour mourir, c'est certain. Quelques jours auparavant, je me souviens, tu m'avais dit « Tu crois que je pourrais être danseuse de cabaret ? Je meurs d'envie d'avoir de beaux costumes et de jolis maquillage. ». C'était quelque chose qui m'avait fait rire. Tu n'étais pas excellente en danse, mais tu avais malgré tout du talent. Je t'avais répondu, si mes souvenirs sont bons « Peut-être que, quand tu seras plus formée, tu pourras. ». Tu étais bien trop maigre pour être une jolie danseuse. Je suis désolé de ne pas t'avoir soutenu dans tes projets. Est-ce que tu danses pour moi, là-haut ?
Je suis désolé de ne pas avoir été le fils et le frère que j'aurais dû être. J'aimerais tant être à vos côtés, vous revoir une dernière fois pour m'excuser. Je sais que cela n'est guère possible. Alors, vous continuez de vivre dans ma tête. Tant que vous êtes présents en esprit, alors, tout va bien.
Sachez que je vous aime et que jamais au grand jamais, je ne vous oublierais.





Dernière édition par Ray N. Reed le Jeu 4 Sep - 1:51, édité 11 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
il y a des douleurs qu'on quitte.
Pseudo + Prénom : s. d. s.
Missives : 148 Points : 148
Avatar : c. mulligan. Crédit : kidd.
Âge : vingt-sept ans.
Statut : mariée ; en fuite.
Occupation : c'est une flamme. parfois frénétique, parfois à bout de souffle. (héritière)
Gramophone : gotye, the only thing i know.
Doubles-comptes : aucun.
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Lun 1 Sep - 13:52

Quel choix d'avatar fantastique. heart Bienvenue à toi sur all that jazz. J'aime déjà beaucoup ce que j'ai lu. J'espère que tu t'amuseras bien !

_________________
Et j’ai accepté de toi, de toi seul, ce qui m’aurait blessée d’un autre ; mieux qu’accepté, je l’ai savouré.
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t655-heureux-ceux-qui-echappent-a-leur-temps
avatar
FONDA moonage daydream.
Pseudo + Prénom : ziggy stardust. / @girlcalledmercy / Clémence.
Missives : 2339 Points : 321
Avatar : kaya scodelario. Crédit : mad shout. + tumblr.
Âge : vingt-deux ans.
Statut : fiancée contre son gré à l'élu de son cœur, Gabriel, selon un arrangement conçu entre leurs pères respectifs quinze ans plus tôt.
Occupation : pianiste, violoniste, compositrice, rentière, apprend à gérer l'entreprise paternelle.
Gramophone : quicksand - david bowie.
Doubles-comptes : eponine m.-n. o'hare.
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Lun 1 Sep - 15:13

Morgan Freeman, wow. bril BIENVENUE sur atj et bon courage pour terminer ta fiche ! C'est assez impressionnant que tu aies écrit la chanson dans ton introduction, tu joues et chantes aussi ?

_________________

PRÉSENCE TRÈS RÉDUITE. and who are you, the proud lord said, that i must bow so low ? only a cat of a different coat, that's all the truth i know. in a coat of gold or a coat of red a lion still has claws, and mine are long and sharp, my lord, as long and sharp as yours. and so he spoke, and so he spoke, that lord of Castamere, but now the rains weep o'er his hall, with no one there to hear.
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t75-eve-you-drive-like-a-demon-from-station-to-station
avatar
ADMIN ► Tonight will be a memory too
Pseudo + Prénom : Alinoé + Adélaïde
Missives : 321 Points : 96
Avatar : Colin Firth Crédit : Alinoé
Statut : Célibataire
Occupation : Écrivain spécialiste du lever de coude
Gramophone : Sirens - Cher Lloyd
Doubles-comptes : Billie A. Berkeley
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Lun 1 Sep - 15:51

Bienvenue !

Je t'ai validé ton code avec grand plaisir ! J'ai hâte de voir ce que tu vas nous faire avec Morgan ( en passant, c'est un très bon choix d'avatar ! :) )

N'hésite pas si tu as des questions :)

_________________
    menguara la luna
    Y LAS NOCHES QUE HAYA LUNA LLENA SERA PORQUE EL NIÑO ESTÉ DE BUENAS, Y SI EL NIÑO LLORA MENGUARA LA LUNA PARA HACERLE UNA CUNA.
    code broadsword.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 1180 Points : 369
Avatar : James Mc Avoy Crédit : © Blondie
Âge : Une petite trentaine il pense.. Mais rien est vraiment sûr.
Statut : Il est persuadé qu'il a été marié, mais personne n'est venu le réclamer, il se considère donc comme célibataire, d'autant plus qu'il se souvient pas de sa femme.
Occupation : Gère une maison close glauque - ouvreur au théâtre
Gramophone : Je bois et puis je danse - Aline
Doubles-comptes : blonde hyperactive et violente pour vous servir.
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Lun 1 Sep - 15:56

Oooooh Freeman bril
excellent choix d'avatar ! hate de lire la suite excited

_________________
WITHOUT MEMORY
MY LOVE IS GONE
Can anybody help ? Save me from my own failure ? Give me hope, give time, give me souvenir ? I'm a rack, a nothing, a lost soul. I'm dumb without you.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 11 Points : 11
Avatar : Morgan Freeman Crédit : //
Âge : 67
Statut : Veuf
Occupation : ancien enseignant, désormais majordome
Doubles-comptes : //
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Lun 1 Sep - 16:06

Awh merci à vous ! bril C'est un super accueil bril

_________________
and I think to myself what a wonderful world.
The colors of the rainbow, so pretty in the sky, are also on the faces of people going by. I see friends shaking hands, sayin', "How do you do ?" They're really sayin', "I love you."© by anaëlle.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 97 Points : 97
Avatar : Holliday Grainger Crédit : schizophrenic&Tumblr
Âge : 27 yo
Statut : Célibataire
Occupation : Journaliste au courrier du coeur
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Lun 1 Sep - 17:49

QUEL CHOIX D'AVATAR MERVEILLEUX bril bril bril bril

Aw j'ai tellement hâte de voir ton personnage en jeu ! Bienvenue !!!

_________________

- curiouser and curiouser... -
“I wonder if I've been changed in the night. Let me think. Was I the same when I got up this morning? I almost think I can remember feeling a little different. But if I'm not the same, the next question is 'Who in the world am I?' Ah, that's the great puzzle!”
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ❦ as a rose until the sun rises.
Pseudo + Prénom : jolly roger. (Flora)
Missives : 282 Points : 148
Avatar : DAKOTA JOHNSON. Crédit : AVATAR | .liloo_59 . SIGNATURE | tumblr (gif) + dead poets society & Thoreau (texte).
Âge : 22 ANS.
Statut : Fiancée malgré elle à un parfait inconnu dont elle ne connait que sa réputation de riche héritier et rentier de la famille Anderson. Mildred a vu le désastre causé par le mariage de son père avec l'argent de sa mère comme elle le dit, et ne veut jamais reproduire ça. Du haut de ses vingt-deux ans, elle croit dur comme fer au grand amour et n'y renoncerai pour rien au monde. Elle l'attend. Il est quelque part, elle en est certaine.
Occupation : créatrice et vendeuse de jouets à la boutique Lucky Toys et co-propriétaire du The Black Room (TBR), le bar clandestin que cache son arrière-boutique.
Gramophone : MILDREDS ESCAPE | CARTER BURWELL (BO MILDRED PIERCE)
Doubles-comptes : AUCUN.
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Lun 1 Sep - 18:51

WOWOWOWOWO bril ça sent le perso qui envoie du pâté !

+1 Eve, c'est impressionnant que la chanson soit ton invention *___*

en tout cas, bienvenuuuuue sur ATJ heart j'ai vraiment hâte de lire l'histoire de ton personnage *o* un lien de rigueur, moi j'dis :D

_________________

      ❦ MIDNIGHT ROSE
    I went to the woods because I wanted to live deliberately. I wanted to live deep and suck out all the marrow of life. To put to rout all that was not life; and not, when I had come to die, discover that I had not lived. Gather ye rosebuds while ye May.
     
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t671-mildred-irene-montgomery-cueille-des-aujourd-hui-les-roses-de-la-vie
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Pseudo + Prénom : / Cécile
Missives : 257 Points : 122
Avatar : Rosie Tupper Crédit : Sugar Slaughter
Âge : 21 ans
Statut : Célibataire opportuniste, prête à tout pour gravir les échelons. Un peu plus attachée au russe qui lui sert de patron qu'elle n'aimerait le reconnaître.
Occupation : Officiellement : Cigarette-Girl au B-Flat. / Officieusement : Responsable des alcools au B-Flat, Brasseuse et Productrice du seul alcool de qualité que l'on peut trouver dans la région. L'alcool, c'est un art.
Gramophone : London Grammar - Strong
Doubles-comptes : /
I dont care if you love me. I dont care if you hate me. But darlings, you should all, fear me.
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Lun 1 Sep - 19:08

J'avais jamais vu Morgan Freeman joué, mais je valide, c'est un très très bon choix bril Puis, ton personnage a l'air vraiment trop intéressant mimi

Bievenue sur ATJ et Bonne chance pour la suite de ta fiche licorne

_________________


« vivre fait mourir. Soyons des licornes »


(c) Myuu.BANG!


licorne
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t220-apollonie-la-biere-est-la-preuve-que-dieu-nous-aime-et-veut-que-nous-soyons-heureux#3550
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Pseudo + Prénom : NarglesQueen / @AccioNargles / Lisa
Missives : 1004 Points : 256
Avatar : Rooney Mara Crédit : EVERDEEN. (avatar), NarglesQueen (crackship)
Âge : 24 ans.
Statut : Veuve depuis six ans.
Occupation : Actrice à Broadway, prof de français à ses heures perdues et ancienne prostituée.
Gramophone : Cosmic Love, Florence + The Machine.
Doubles-comptes : Nope.
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Lun 1 Sep - 19:14

WOW. Morgan Freeman, c'est un peu Dieu cet homme. amen
Bienvenuuuuue léchouille yeah

_________________

⊹new york, new york

 
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t247-louise-follow-me-down
avatar
modo ◭ one damn thing after another over and over
Pseudo + Prénom : cacadum + garance
Missives : 277 Points : 198
Avatar : stephen amell Crédit : blue romance (avatar), tumblr (gifs), cacadum (code)
Âge : 29 ans
Statut : célibataire. coeur brisé. pas du tout un don juan - il attend l'amour mais ne le recherche pas non plus.
Occupation : homme d'affaires & banquier de jour + inventeur & dessinateur de nuit.
Gramophone : of monsters and men - my head is an animal
Doubles-comptes : aucun
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Lun 1 Sep - 21:51

Binvenuuuuue parmi nous !
Waouh, excellent choix d'avatar, y'a pas à dire, cet homme est en effet un Dieu, et puis des personnalités black sur le forum, c'est juste une tuerie ! J'ai hâte de lire la suite ! heart

_________________
Don't listen to a word I say

Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t584-william-cause-we-re-broken-we-all-end-up-alone
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 11 Points : 11
Avatar : Morgan Freeman Crédit : //
Âge : 67
Statut : Veuf
Occupation : ancien enseignant, désormais majordome
Doubles-comptes : //
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Lun 1 Sep - 22:40

Merci à vous bril

_________________
and I think to myself what a wonderful world.
The colors of the rainbow, so pretty in the sky, are also on the faces of people going by. I see friends shaking hands, sayin', "How do you do ?" They're really sayin', "I love you."© by anaëlle.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I only got money and I like it
Pseudo + Prénom : ChloP / Chloé
Missives : 869 Points : 268
Avatar : Dylan O'Brien Crédit : Avatar : Rusty Halo ; Signature : Ethna Knight
Âge : 23
Statut : Célibataire et bien trop occupé pour y penser
Occupation : Travaille au PDT en tant que serveur, et est Bootlegger deux semaines par mois (il fabrique son alcool là où il habitait avant dans le Vermont) et s'amuse à arnaquer les gens dans la rues avec des tours d'illusions.
Gramophone : BΔSTILLE - Daniel in the den
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Lun 1 Sep - 23:06

Freeman amen
La chanson est géniale bril

Bienvenue parmi nous et courage pour le reste de ta fiche ! heart
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t136-peter-lloyd-blackson-beauty-is-a-whore-i-like-money-better
avatar
ADMIN ❦ as a rose until the sun rises.
Pseudo + Prénom : jolly roger. (Flora)
Missives : 282 Points : 148
Avatar : DAKOTA JOHNSON. Crédit : AVATAR | .liloo_59 . SIGNATURE | tumblr (gif) + dead poets society & Thoreau (texte).
Âge : 22 ANS.
Statut : Fiancée malgré elle à un parfait inconnu dont elle ne connait que sa réputation de riche héritier et rentier de la famille Anderson. Mildred a vu le désastre causé par le mariage de son père avec l'argent de sa mère comme elle le dit, et ne veut jamais reproduire ça. Du haut de ses vingt-deux ans, elle croit dur comme fer au grand amour et n'y renoncerai pour rien au monde. Elle l'attend. Il est quelque part, elle en est certaine.
Occupation : créatrice et vendeuse de jouets à la boutique Lucky Toys et co-propriétaire du The Black Room (TBR), le bar clandestin que cache son arrière-boutique.
Gramophone : MILDREDS ESCAPE | CARTER BURWELL (BO MILDRED PIERCE)
Doubles-comptes : AUCUN.
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Lun 1 Sep - 23:10

Mildred cherche des artistes pour se produire dans son bar clandestin et je sens qu'elle va le soudoyer pour qu'il accepte de jouer là bas hihi :)

_________________

      ❦ MIDNIGHT ROSE
    I went to the woods because I wanted to live deliberately. I wanted to live deep and suck out all the marrow of life. To put to rout all that was not life; and not, when I had come to die, discover that I had not lived. Gather ye rosebuds while ye May.
     
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t671-mildred-irene-montgomery-cueille-des-aujourd-hui-les-roses-de-la-vie
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 11 Points : 11
Avatar : Morgan Freeman Crédit : //
Âge : 67
Statut : Veuf
Occupation : ancien enseignant, désormais majordome
Doubles-comptes : //
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Mar 2 Sep - 0:46

Awh vous êtes trop chou bril

Mildred - Ca va dépendre. Une amie doit venir sur le forum et on a déjà notre lien de fait. Je vais voir avec elle si c'est possible, mais sinon, pourquoi pas ? Il a d'autres chansons dans son sac :)

_________________
and I think to myself what a wonderful world.
The colors of the rainbow, so pretty in the sky, are also on the faces of people going by. I see friends shaking hands, sayin', "How do you do ?" They're really sayin', "I love you."© by anaëlle.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ❦ as a rose until the sun rises.
Pseudo + Prénom : jolly roger. (Flora)
Missives : 282 Points : 148
Avatar : DAKOTA JOHNSON. Crédit : AVATAR | .liloo_59 . SIGNATURE | tumblr (gif) + dead poets society & Thoreau (texte).
Âge : 22 ANS.
Statut : Fiancée malgré elle à un parfait inconnu dont elle ne connait que sa réputation de riche héritier et rentier de la famille Anderson. Mildred a vu le désastre causé par le mariage de son père avec l'argent de sa mère comme elle le dit, et ne veut jamais reproduire ça. Du haut de ses vingt-deux ans, elle croit dur comme fer au grand amour et n'y renoncerai pour rien au monde. Elle l'attend. Il est quelque part, elle en est certaine.
Occupation : créatrice et vendeuse de jouets à la boutique Lucky Toys et co-propriétaire du The Black Room (TBR), le bar clandestin que cache son arrière-boutique.
Gramophone : MILDREDS ESCAPE | CARTER BURWELL (BO MILDRED PIERCE)
Doubles-comptes : AUCUN.
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Mar 2 Sep - 13:20

Owiiiiii ramèèèène des gens excited tu gèèères toi, je t'aime déjà rmgreen
Et on verra pour le lien, c'est pas un souci, bril

_________________

      ❦ MIDNIGHT ROSE
    I went to the woods because I wanted to live deliberately. I wanted to live deep and suck out all the marrow of life. To put to rout all that was not life; and not, when I had come to die, discover that I had not lived. Gather ye rosebuds while ye May.
     
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t671-mildred-irene-montgomery-cueille-des-aujourd-hui-les-roses-de-la-vie
avatar
ADMIN ❦ as a rose until the sun rises.
Pseudo + Prénom : jolly roger. (Flora)
Missives : 282 Points : 148
Avatar : DAKOTA JOHNSON. Crédit : AVATAR | .liloo_59 . SIGNATURE | tumblr (gif) + dead poets society & Thoreau (texte).
Âge : 22 ANS.
Statut : Fiancée malgré elle à un parfait inconnu dont elle ne connait que sa réputation de riche héritier et rentier de la famille Anderson. Mildred a vu le désastre causé par le mariage de son père avec l'argent de sa mère comme elle le dit, et ne veut jamais reproduire ça. Du haut de ses vingt-deux ans, elle croit dur comme fer au grand amour et n'y renoncerai pour rien au monde. Elle l'attend. Il est quelque part, elle en est certaine.
Occupation : créatrice et vendeuse de jouets à la boutique Lucky Toys et co-propriétaire du The Black Room (TBR), le bar clandestin que cache son arrière-boutique.
Gramophone : MILDREDS ESCAPE | CARTER BURWELL (BO MILDRED PIERCE)
Doubles-comptes : AUCUN.
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Jeu 4 Sep - 12:20

Quelle fiche bril
Ray est à la hauteur de mes attentes, quel personnage. Il va être le sage du forum mdl XD
La fin de ta fiche est très touchante, vraiment, whouah..... potté
Bref, je te valide de ce paaaaas *o* maintenant, goooo ... je t'invite à visiter tous les liens ci-dessous et à participer aux différentes animations mises en place par la staff du forum bril

félicitations !
validation

Tu viens d'être validé(e), félicitations ! Mais il te reste des choses à faire ! En effet, n'oublie pas de remplir tous les champs de ton profil (ou du moins le maximum), ainsi que le gif. Il est impératif que tu recenses ton avatar dans le bottin prévu à cet effet dans ce sujet. De même, il te faudra ouvrir une fiche de liens et rps, pour ce faire, rendez-vous ici. Construire des liens entre ton personnage et ceux d'autres membres constitue une étape primordiale pour t'intégrer au forum. Si les codes ne sont pas ton fort, tu trouveras dans ce même sujet une fiche prête à être utilisée. Tu peux également obtenir un rang, trouver un logement, ou si ce n'est pas déjà fait une profession originale à ton personnage. Il est conseillé de surveiller régulièrement les annonces, de ce côté afin de suivre les intrigues et évènements en cours et de participer pleinement à la vie du forum. Tu fais d'ailleurs partie d'un groupe, pour en savoir plus c'est . N'hésite pas à faire un tour dans le flood ou à venir papoter avec nous sur la chatbox, on est là pour se faire plaisir avant tout ! Et n'oublie pas de rp, bien entendu. Allez, file donc danser le Charleston !



_________________

      ❦ MIDNIGHT ROSE
    I went to the woods because I wanted to live deliberately. I wanted to live deep and suck out all the marrow of life. To put to rout all that was not life; and not, when I had come to die, discover that I had not lived. Gather ye rosebuds while ye May.
     
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t671-mildred-irene-montgomery-cueille-des-aujourd-hui-les-roses-de-la-vie
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 11 Points : 11
Avatar : Morgan Freeman Crédit : //
Âge : 67
Statut : Veuf
Occupation : ancien enseignant, désormais majordome
Doubles-comptes : //
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   Jeu 4 Sep - 19:28

Awh bril

Merci pour la validation rapide bril et ravie que la fiche te plaise bril

_________________
and I think to myself what a wonderful world.
The colors of the rainbow, so pretty in the sky, are also on the faces of people going by. I see friends shaking hands, sayin', "How do you do ?" They're really sayin', "I love you."© by anaëlle.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »   

 

« Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur. »

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All That Jazz :: 
CHARACTERS MANAGEMENT
 :: presentations :: validated
-