Partagez | .
 

 Alexander Disraeli || Le génie n'existe pas sans un brin de folie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Pseudo + Prénom : Anne
Missives : 24 Points : 23
Avatar : Tom Hiddleston Crédit : Avatar : SWAN ; signature : Anaëlle
Âge : 33 ans
Statut : Célibataire
Occupation : Physicien
Gramophone : Woodkid - Conquest of Spaces
MessageSujet: Alexander Disraeli || Le génie n'existe pas sans un brin de folie   Lun 26 Mai - 21:38

Alexander Disraeli
We all make choices, but in the end our choices make us.

NOM : Alexander Isaac Disraeli
DATE DE LIEU DE NAISSANCE : le 2 août 1892 à Londres
ÂGE : 33 ans
EMPLOI OU OCCUPATIONS : Physicien, professeur universitaire
SITUATION FAMILIALE : Sans enfant, parents toujours en vie, un frère aîné (David).
SITUATION AMOUREUSE : Célibataire
SIGNES PARTICULIERS : Atteint d'une malformation de naissance à la hanche, boîte et doit se servir d'une canne pour pouvoir se déplacer.
GROUPE : Jazz
I. introduction

 « A la fin de ce siècle, je suis convaincu que les hommes pourront construire des machines leur permettant de communiquer instantanément d'un bout à l'autre de la planète. Qui calculeront à leur place les équations les plus compliquées. Qui les autorisera à observer l'infiniment grand et l'infiniment petit. Qui les emmèneront dans l'espace ou au plus profond des abysses. Qui synthétiseront des drogues capables de soigner la moindre maladie. La science nous ouvrira de nouveaux horizons en nous permettant de comprendre le monde qui nous entoure. Grâce à elle, tout pourra être expliqué, calculé, rationalisé. L'Homme sera maître de son environnement au lieu de le subir. La science nous ouvre les portes d'un siècle de découvertes et d’innovations. Le train du progrès est en marche, et nous en sommes aux commandes. »

Applaudissements, grincements des bancs qui se replient, bruissements de papiers rangés dans les sacoches, bavardages et bousculades vers la sortie. Puis le silence, de nouveau. Le professeur rassemble ses affaires et observe le grand tableau couvert de formules à la craie. Machinalement, il termine une démonstration laissée en suspens. Puis s'appuie pensivement sur sa canne. Le monde résumé par une poignée de symboles et de lettres.

II.Alexander

C'est un scientifique. ❖ Avec tout ce que ça peut impliquer comme trait de caractère : rationnel, pragmatique, logique, ordonné, inventif, curieux. ❖ Très travailleur, persévérant et perfectionniste, il s'investit toujours au maximum dans ce qu'il fait. ❖ Intelligent, il a de grandes capacités de travail. ❖ Au niveau social, il oscille entre désagréable et catastrophique. ❖ Il n'aime en général pas les gens, il tolère juste quelques collègues sur lesquels son cerveau peut se synchroniser. ❖ Il évite en général comme la peste les interactions sociales et juge les mondanités futiles. ❖ Il pense que les autres sont profiteurs ou intéressés, et de tout façon bien moins passionnants à fréquenter que des atomes. ❖ Il est assez imbu de lui-même. ❖ Son amertume et son arrogance le rendent généralement difficile à apprécier. ❖ Il aime la musique ; en écouter est son unique loisir. ❖ Il connaît la classification périodique des éléments par cœur. ❖ Il se la récite mentalement le soir pour s'aider à s'endormir, car il a quelques problèmes d'insomnie. ❖ Il est toujours tiré à quatre épingles et laisse une note salée chez son tailleur. ❖ Il a le vertige, de façon assez prononcée. ❖ Il n'a jamais cherché à se débarrasser de son accent anglais qu'il cultive un peu comme une marque de fabrique. ❖ Il parle très bien, avec une belle diction, et ne jure quasiment jamais. ❖ Il est assez irascible et perd vite son sang-froid, un trait de caractère qu'il déteste et cherche à maîtriser. ❖ De façon général, il n'aime pas ce qu'il ne peut contrôler.

Ladies ans gentlemen, nous avons aujourd'hui le plaisir d'accueillir Alexander Disraeli ! Bonjour et bienvenue sur la radio AT&T's. Nous avons préparé quelques questions pour vous. Premièrement, tout le monde aimerait savoir ce que vous pensez des bars clandestins et du jazz, ne vous inquiétez pas, ça ne sortira pas d'ici !
« Pour les premiers, je me sens assez peu concerné. Disons qu'il s'agit d'une conséquence logique aux décisions du gouvernement. Action, réaction. Je ne suis ni étonné ni intéressé. Pour moi ils ne présentent aucun intérêt particulier et les autres sont libres de faire ce qu'ils souhaitent, tant qu'ils ne me gênent pas. En revanche le jazz… J'aime la musique. Elle a une logique, une harmonie, des règles propres qui me plaisent. J'aime essayer de percevoir ce qu'elle essaye de transmettre. Et il y a une énergie, une pulsation dans le jazz qui a quelque chose d'attirant. J'apprécie à l'écouter même si je ne m'intéresse pas à son aspect festif. »
Oh, je vois... Ainsi, votre avis concernant la Prohibition...
« Mesure assez idiote et inefficace. Interdiction : provoque le trafic, la criminalité, le profil pour les gangsters. Je comprends l'intention mais plutôt que d'éliminer un problème, cela ne fait qu'en créer d'autres. Mais ce n'est que mon avis. »
Oh ! Dans ce cas, buvez-vous de l'alcool ?
« Pas vraiment non. Cela m'arrivait avant d'arriver à New-York mais depuis je m'en passe fort bien. De toute façon, cela ne fait qu'altérer mes performances intellectuelles. »
Personne ne vous juge, ne vous inquiétez pas. Et, dites-nous, New York, en un mot, c'est quoi pour vous ?
« Une opportunité. J'espère pouvoir continuer mes recherches, rencontrer d'autres savants comme moi, échanger des points de vue, faire progresser la science… J'ai l'impression que l'Europe stagne et j'espère que les États-Unis seront avancer avec leur époque. »
Comme je vous comprends ! Pourriez-vous donc nous donner votre point de vue sur l'époque que nous vivons ?
« La science est à une époque fabuleuse, il y a tant de nouvelles découvertes, tant à explorer… Je suis content de vivre maintenant, alors que nouvelles pistes se dessinent devant nous, attendant d'être empruntées. Au niveau social… j'aime voir le monde évoluer, sur tous les plans. Je pense qu'avec le progrès technique doit venir l'évolution des mentalités. Je dois dire que j'apprécie d'être dans une dynamique d'avancement plutôt que de voir le monde stagner ou pire, régresser. »
Et bien, je vous remercie pour cette interview plus que constructive, et vous souhaite un excellent moment à New York !
derrière l'écran

PSEUDO ET/OU PRÉNOM : Anne
ÂGE : 24 ans
DÉCOUVERTE DU FORUM ET AVIS SUR CELUI-CI : En cherchant un forum pour héberger pour idée de personnage, je suis tombée sur celui-ci qui m'a tout de suite plu. Même si j'ai vu qu'il était en hiatus, je vois que vous travaillez à le reconstruire et j'en suis ravie ! ^^ Je me pose en attendant et j'ai hâte de commencer :3
PRÉSENCE : Régulière, je suis actuellement en vacances. Je ne sais pas vraiment comment ça se passera l'année prochaine pour moi mais au pire je préviendrai (et je suis en vacances pour longtemps théoriquement),
CONNAISSANCE ET AVIS SUR LES 1920's : Normalement je connais un peu le sujet, sans être une spécialiste. C'est une de mes époques préférées avec le XIXème siècle donc ça devrait aller ! En tout cas je ferais de mon mieux pour respecter le contexte historique.
TA CHANSON FAVORITE : Blackest Eyes du groupe Porcupine Tree
AVATAR : Tom Hiddleston
CODE DU RÈGLEMENT : You can even marry Harry
UN DERNIER MOT : Enchantée tout le monde o/ J'espère que vous aimerez ce personnage !




Dernière édition par Alexander Disraeli le Mar 27 Mai - 22:48, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t614-alexander-disraeli-le-genie-n-existe-pas-sans-un-brin-de-folie
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Pseudo + Prénom : Anne
Missives : 24 Points : 23
Avatar : Tom Hiddleston Crédit : Avatar : SWAN ; signature : Anaëlle
Âge : 33 ans
Statut : Célibataire
Occupation : Physicien
Gramophone : Woodkid - Conquest of Spaces
MessageSujet: Re: Alexander Disraeli || Le génie n'existe pas sans un brin de folie   Lun 26 Mai - 21:39

histoire
La science, soit c'est de la physique, soit c'est de la philatélie.


Histoire

Alexander est né à Londres, dans une famille juive fortunée. Son père était gestionnaire d'une banque, une affaire familiale qui a permis au jeune Alexander de grandir dans le luxe. Mais bien qu'étant plus qu'à l'abri au niveau matériel, son enfance ne fut pas très heureuse. Il naquit déjà avec une malformation au niveau de la hanche, rendant l'apprentissage de la marche immensément difficile. Il y parvint mais resta boiteux à vie, obligé de se servir d'un canne pour avancer. Cadet de la famille, il a un frère de trois ans son aîné, David. Ce dernier aspira toute l'attention de ses parents et du reste de la famille. Il était censé être l'héritier de la fortune familiale, que son père refusait de diviser, et fut donc formé pour reprendre le flambeau. Alexander, le petit infirme, était valeur négligeable. De plus, David était plein de vie, beau parleur, intelligent, et aspirait toute l'attention. Personne ne prêtait attention au petit frère, timoré, malingre et boiteux. Alexander grandit donc solitaire et malheureux, plein d'envie pour son aîné, pensant qu'on le méprisait à cause de son infirmité et persuadé de ne rester que sujet d'embarras pour ses proches.

Seul son percepteur le préférait à son frère. Il avait remarqué le potentiel intellectuel d'Alexander, déjà brillant, et stimula sa soif d'apprentissage. Petit à petit, il lui appris à compenser sa faiblesse physique par son intelligence et ses connaissances. Alexander mit du temps à comprendre qu'il avait ces atouts et à les accepter, focalisé sur son besoin d'attention et le peu d'affection que lui adressait sa famille. A l'époque, il était plutôt timide et effacé, trop habitué à faire parti des meubles pour se démarquer.

En grandissant cependant, Alexander commença à réaliser les avantages de sa condition. Il lui fallu attendre le début de l'adolescence pour qu'il se rende compte que son frère était prisonnier des espérances de ses parents. Lui en revanche, comme tout le monde se moquait plus ou moins de ce qu'il pouvait devenir, était libre de ses mouvements. Il commença à mettre sa frustration et son amertume en bouteille et à prendre conscience de ses atouts. Il se mit enfin à étudier avec ardeur, développant un grand intérêt pour les sciences et les découvertes récentes. Comme son précepteur ne lui suffisait plus, il demanda à étudier dans une grande école pour garçons de Londres. Habitué à vivre seul chez lui, c'était la première fois qu'il se sociabilisait, et cette expérience fut à la fois difficile et formatrice. A cause de son handicap, les autres garçons le tenaient à l'écart dans le meilleur des cas, voire le maltraitaient pour les pires d'entre eux. De plus, ses origines juives le rendaient victime d'antisémitisme et le mettait facilement à l'écart. Alexander dut apprendre à maîtriser son caractère colérique, à se faire apprécier et à nouer des alliances pour se protéger des plus forts. Il perdit sa timidité, devenant plus à l'aise avec les autres, apprenant aussi à mieux les manipuler. Aigri par son enfance, il ne faisait pas confiance aux autres et ne s'ouvrait pas à eux, faisant juste bonne façade pour se servir d'eux au besoin. Il estima que les interactions sociales autre que celles qui servaient un but précis étaient inutiles et apprit à se débrouiller seul, tirant une grande satisfaction à son indépendance. C'est à partir de cette époque qu'il apprit à masquer ses émotions et à prendre les autres dans le sens du poil, ce qui le déplaisait ; mais étant en position de faiblesse, il était obligé. Au niveau des études, il se démarqua rapidement des autres, devenant le meilleur de sa classe.

Il entre à l'université de Manchester en 1909, à l'âge de dix-sept ans. L'un de ses professeurs, Ernest Rutherford, lui donna le goût de la physique. Avec cet éminent enseignant, ainsi que d'autres, dont Hans Geiger, il eut l'occasion d'apprendre énormément et d'assister à la naissance de la physique atomique, avec deux ans plus tard, la découverte de l'atome par Rutherford. Alexander devint rapidement l'un des étudiants les plus brillants de l'université, voire même le meilleur dans son domaine. Passionné et travailleur, il n'eut aucun mal à se démarquer et à participer à de nombreuses expérimentations et travaux sur le sujet. Il resta plusieurs années à l'université, même quand la guerre éclata. Ses travaux furent réorientés sur le développement d'armes et la détection de sous-marins, mais la nature de ses recherches ne le gênaient pas du moment qu'il continuait à travailler.

En 1916 cependant, il fut rappelé à Londres par ses parents, avec qui il avait eu peu de contacts au cours de ces dernières années. Il obéit, intrigué, et fut surpris de recevoir un accueil étonnamment chaleureux. Son frère était absent, parti au front en Turquie. Alexander fut d'abord content, croyant que ses parents, sous la pression de la guerre, voulaient revenir sur le passé et renouer avec leur cadet. Il fut rapidement déçu, en comprenant que David étant en cours de rapatriement pour blessures, son père se rabattait sur son deuxième fils, espérant remplacer le premier si celui-ci venait à décéder. Alexander se sentit furieux, contre ses parents et contre lui-même pour ne pas l'avoir vu venir. Il resta néanmoins jusqu'à l'arrivée de David et son rétablissement, histoire de n'avoir aucun compte à rendre, et retourna à Manchester, coupant les ponts avec sa famille. Son frère survécut à sa blessure et tenta plusieurs fois de reprendre contact, pour se heurter invariablement à un silence radio.

En 1919, Rutherford prit la tête de l'institut Cavendish de physique à Cambridge. Alexander le suivit et eut l'occasion de travailler avec de nombreux physiciens éminents. Il y resta deux ans, où il commença à se faire un nom, avant d'aller travailler à l'Institut du Radon dirigé par Marie Curie en France. De là, il put rencontrer et correspondre avec de nombreux physiciens européens et d'enseigner à l'université de Paris. Au niveau professionnel, il était donc ravi, passionné par ce qu'il faisait et étant en plein cœur de l'essor de la physique atomique. Au niveau social, cela restait moins reluisant, mais il s'en fichait. Il se moquait de ce qui pouvait advenir de sa famille avec qui il n'avait plus aucun lien, et de toute façon était trop occupé par son travail pour faire autre chose. Il ne recherchait de toute façon pas d'autres compagnies que celle de ses collègues, trouvant les autres insignifiantes.

Au début de l'année 1923, il se vit offrir un poste de professeur à l'université de New-York, avec promesse de possibilités de recherche, avec offre de matériel et de financement. Alexander hésita un peu à quitter l'Europe, mais la montée de l'antisémitisme et la crainte que cela finisse par lui retomber dessus à un moment ou un autre força sa décision. En avril 1923, il fit ses valises et quitta l'Ancien Continent.

Il est donc à présent bien installé à New-York et se plaît beaucoup dans son nouveau poste, se sentant moins entravé par la présence d'éminents scientifiques plus anciens que lui, tout en profitant du prestige à avoir reçu leur enseignement. Pour le moment, il ne regrette donc pas son exode et se tourne au contraire vers l'avenir.



_________________
When I was boy, I dreamt of standing in a room, looking at a boy who was and was not myself, who stood looking at another boy who was and was not myself. My mother took this as a nightmare. I saw it as the beginning of a career in physics.


Dernière édition par Alexander Disraeli le Mer 28 Mai - 22:46, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t614-alexander-disraeli-le-genie-n-existe-pas-sans-un-brin-de-folie
avatar
FONDA moonage daydream.
Pseudo + Prénom : ziggy stardust. / @girlcalledmercy / Clémence.
Missives : 2339 Points : 321
Avatar : kaya scodelario. Crédit : mad shout. + tumblr.
Âge : vingt-deux ans.
Statut : fiancée contre son gré à l'élu de son cœur, Gabriel, selon un arrangement conçu entre leurs pères respectifs quinze ans plus tôt.
Occupation : pianiste, violoniste, compositrice, rentière, apprend à gérer l'entreprise paternelle.
Gramophone : quicksand - david bowie.
Doubles-comptes : eponine m.-n. o'hare.
MessageSujet: Re: Alexander Disraeli || Le génie n'existe pas sans un brin de folie   Lun 26 Mai - 22:07

TOM HIDDLESTON + PHYSICIEN + ANGLAIS : tu es parfaite. heart
Je suis ravie de voir que le forum te plaît à ce point de t'inscrire avant même sa réouverture, j'espère qu'on ne te décevra pas ! BIENVENUE, et bon courage pour terminer ta fiche en tous cas ! J'ai hâte de la lire. N'hésite surtout pas si tu as des questions. bril

_________________

PRÉSENCE TRÈS RÉDUITE. and who are you, the proud lord said, that i must bow so low ? only a cat of a different coat, that's all the truth i know. in a coat of gold or a coat of red a lion still has claws, and mine are long and sharp, my lord, as long and sharp as yours. and so he spoke, and so he spoke, that lord of Castamere, but now the rains weep o'er his hall, with no one there to hear.
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t75-eve-you-drive-like-a-demon-from-station-to-station
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Pseudo + Prénom : Anne
Missives : 24 Points : 23
Avatar : Tom Hiddleston Crédit : Avatar : SWAN ; signature : Anaëlle
Âge : 33 ans
Statut : Célibataire
Occupation : Physicien
Gramophone : Woodkid - Conquest of Spaces
MessageSujet: Re: Alexander Disraeli || Le génie n'existe pas sans un brin de folie   Lun 26 Mai - 22:18

Merci beaucoup ! Et bon courage à vous pour la réouverture :) Je vais faire de mon mieux pour être à la hauteur de mon côté ! superman 

_________________
When I was boy, I dreamt of standing in a room, looking at a boy who was and was not myself, who stood looking at another boy who was and was not myself. My mother took this as a nightmare. I saw it as the beginning of a career in physics.
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t614-alexander-disraeli-le-genie-n-existe-pas-sans-un-brin-de-folie
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Pseudo + Prénom : NarglesQueen / @AccioNargles / Lisa
Missives : 1004 Points : 256
Avatar : Rooney Mara Crédit : EVERDEEN. (avatar), NarglesQueen (crackship)
Âge : 24 ans.
Statut : Veuve depuis six ans.
Occupation : Actrice à Broadway, prof de français à ses heures perdues et ancienne prostituée.
Gramophone : Cosmic Love, Florence + The Machine.
Doubles-comptes : Nope.
MessageSujet: Re: Alexander Disraeli || Le génie n'existe pas sans un brin de folie   Mar 27 Mai - 10:01

Haaaaaan Tom, excellent choix !  bril 
Il a un air avec Rooney je trouve  hm 

Enfin bref  greeny. Bienvenue léchouille yeah excited  

_________________

⊹new york, new york

 
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t247-louise-follow-me-down
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Pseudo + Prénom : Anne
Missives : 24 Points : 23
Avatar : Tom Hiddleston Crédit : Avatar : SWAN ; signature : Anaëlle
Âge : 33 ans
Statut : Célibataire
Occupation : Physicien
Gramophone : Woodkid - Conquest of Spaces
MessageSujet: Re: Alexander Disraeli || Le génie n'existe pas sans un brin de folie   Mar 27 Mai - 22:35

Merci beaucoup ! in love 

_________________
When I was boy, I dreamt of standing in a room, looking at a boy who was and was not myself, who stood looking at another boy who was and was not myself. My mother took this as a nightmare. I saw it as the beginning of a career in physics.
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t614-alexander-disraeli-le-genie-n-existe-pas-sans-un-brin-de-folie
avatar
FONDA moonage daydream.
Pseudo + Prénom : ziggy stardust. / @girlcalledmercy / Clémence.
Missives : 2339 Points : 321
Avatar : kaya scodelario. Crédit : mad shout. + tumblr.
Âge : vingt-deux ans.
Statut : fiancée contre son gré à l'élu de son cœur, Gabriel, selon un arrangement conçu entre leurs pères respectifs quinze ans plus tôt.
Occupation : pianiste, violoniste, compositrice, rentière, apprend à gérer l'entreprise paternelle.
Gramophone : quicksand - david bowie.
Doubles-comptes : eponine m.-n. o'hare.
MessageSujet: Re: Alexander Disraeli || Le génie n'existe pas sans un brin de folie   Sam 31 Mai - 9:36

Ta fiche est parfaite ! J'ai pris beaucoup de plaisir à la lire, et je dois dire que je suis soulagée qu'elle ne soit pas titanesque parce que mes révisions m'attendent. mdl Le personnage est extrêmement attachant (le pauvre :potté) et bien construit, juste parfait !
J'aurais bien une petite idée de lien entre Eve et Alexander, on en reparlera. 8D 
En revanche, le forum ne sera pas rouvert avant un mois (la fin du bac), donc j'espère que c'est ok pour toi. snif 

_________________

PRÉSENCE TRÈS RÉDUITE. and who are you, the proud lord said, that i must bow so low ? only a cat of a different coat, that's all the truth i know. in a coat of gold or a coat of red a lion still has claws, and mine are long and sharp, my lord, as long and sharp as yours. and so he spoke, and so he spoke, that lord of Castamere, but now the rains weep o'er his hall, with no one there to hear.
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t75-eve-you-drive-like-a-demon-from-station-to-station
avatar
FONDA moonage daydream.
Pseudo + Prénom : ziggy stardust. / @girlcalledmercy / Clémence.
Missives : 2339 Points : 321
Avatar : kaya scodelario. Crédit : mad shout. + tumblr.
Âge : vingt-deux ans.
Statut : fiancée contre son gré à l'élu de son cœur, Gabriel, selon un arrangement conçu entre leurs pères respectifs quinze ans plus tôt.
Occupation : pianiste, violoniste, compositrice, rentière, apprend à gérer l'entreprise paternelle.
Gramophone : quicksand - david bowie.
Doubles-comptes : eponine m.-n. o'hare.
MessageSujet: Re: Alexander Disraeli || Le génie n'existe pas sans un brin de folie   Sam 31 Mai - 9:37

félicitations !
validation

Tu viens d'être validé(e), félicitations ! Mais il te reste des choses à faire ! En effet, n'oublie pas de remplir tous les champs de ton profil (ou du moins le maximum), ainsi que le gif. Il est impératif que tu recenses ton avatar dans le bottin prévu à cet effet dans ce sujet. De même, il te faudra ouvrir une fiche de liens et rps, pour ce faire, rendez-vous ici. Construire des liens entre ton personnage et ceux d'autres membres constitue une étape primordiale pour t'intégrer au forum. Si les codes ne sont pas ton fort, tu trouveras dans ce même sujet une fiche prête à être utilisée. Tu peux également obtenir un rang, trouver un logement, ou si ce n'est pas déjà fait une profession originale à ton personnage. Il est conseillé de surveiller régulièrement les annonces, de ce côté afin de suivre les intrigues et évènements en cours et de participer pleinement à la vie du forum. Tu fais d'ailleurs partie d'un groupe, pour en savoir plus c'est . N'hésite pas à faire un tour dans le flood ou à venir papoter avec nous sur la chatbox, on est là pour se faire plaisir avant tout ! Et n'oublie pas de rp, bien entendu. Allez, file donc danser le Charleston !



_________________

PRÉSENCE TRÈS RÉDUITE. and who are you, the proud lord said, that i must bow so low ? only a cat of a different coat, that's all the truth i know. in a coat of gold or a coat of red a lion still has claws, and mine are long and sharp, my lord, as long and sharp as yours. and so he spoke, and so he spoke, that lord of Castamere, but now the rains weep o'er his hall, with no one there to hear.
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t75-eve-you-drive-like-a-demon-from-station-to-station
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Pseudo + Prénom : Anne
Missives : 24 Points : 23
Avatar : Tom Hiddleston Crédit : Avatar : SWAN ; signature : Anaëlle
Âge : 33 ans
Statut : Célibataire
Occupation : Physicien
Gramophone : Woodkid - Conquest of Spaces
MessageSujet: Re: Alexander Disraeli || Le génie n'existe pas sans un brin de folie   Sam 31 Mai - 12:13

Merciii contente que ma fiche t'ait plu yeah Pas de problème sinon, je pars bientôt en vacances de toute façon et je reviendrai vers mi-juin donc ça sera parfait ^^

Bon courage pour tes exams (et yes pour le lien *_*)

_________________
When I was boy, I dreamt of standing in a room, looking at a boy who was and was not myself, who stood looking at another boy who was and was not myself. My mother took this as a nightmare. I saw it as the beginning of a career in physics.
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t614-alexander-disraeli-le-genie-n-existe-pas-sans-un-brin-de-folie
 

Alexander Disraeli || Le génie n'existe pas sans un brin de folie

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All That Jazz :: 
CHARACTERS MANAGEMENT
 :: presentations :: validated
-