Partagez | .
 

 GARDEN PARTY ► a little party never killed nobody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♔ strange bird
Pseudo + Prénom : loonywaltz - léa
Missives : 992 Points : 192
Avatar : ben barnes Crédit : loonywaltz
Âge : 25 yo
Statut : fiancé depuis toujours à l'amour de sa vie par la force du hasard
Occupation : propriétaire du palace theatre & du speakeasy please don't tell
Gramophone : pompei - bastille
MessageSujet: GARDEN PARTY ► a little party never killed nobody   Mar 12 Nov - 19:42

Garden Party

« Vous avez été cordialement invité à venir vous amuser à la Garden Party annuelle des Johnson : l'occasion de célébrer le départ à venir de l'été, et l'inévitable venue de l'automne, mais aussi et surtout la beauté de notre époque. Ce cher Gabriel a, cette année, décidé de faire original (après tout, il n'est pas connu pour aimer rester dans le rang). Cette Garden Party sera une soirée masquée.

Comme vous pourrez le constater, cette partie du forum est ouverte aux invités. Pour quelle raison? La soirée étant masquée, vous devrez RP sous couvert d'anonymat afin que personne ne puisse vous reconnaître. Il est donc obligatoire de poster vos réponses en invité. Choisissez un pseudonyme (qui ne soit pas le nom de votre personnage), et tenez-vous y, c'est important. De plus, rappelez-vous qu'il est interdit de poster un rp de plus de 30 lignes afin que la soirée puisse avancer.

Sortez vos plus belles robes, vos plus beaux masques, et devenez qui vous souhaitez, le temps d'une soirée. »

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♔ strange bird
Pseudo + Prénom : loonywaltz - léa
Missives : 992 Points : 192
Avatar : ben barnes Crédit : loonywaltz
Âge : 25 yo
Statut : fiancé depuis toujours à l'amour de sa vie par la force du hasard
Occupation : propriétaire du palace theatre & du speakeasy please don't tell
Gramophone : pompei - bastille
MessageSujet: Re: GARDEN PARTY ► a little party never killed nobody   Mer 13 Nov - 20:35

Ambiance

La nuit commençait à tomber lorsque je suis arrivé sur les lieux de la Garden Party, enfin prêt. De nombreux lampions multicolores étaient suspendus au-dessus des têtes des invités, tirés de part et d’autre de l’espace réservé à la soirée par de hautes barres métalliques. Sur une estrade basse couverte de tissus blanc, un orchestre réduit avait entamé une nouvelle chanson, pétillante et enjouée. Entre le piano, le violon, le saxophone, la contrebasse et la trompette se dressait un duo de chanteurs ; un homme et une femme, leur teint sombre couvert par des costumes d’un bleu nuit pailleté, parsemé d’argent. A un mètre en face de cette scène se trouvait un espace d’une vingtaine de mètres carrés couvert de caillebotis en bois où les invités le souhaitant pourront danser sur une surface plus rigide que le gazon. Plus loin, un long, très long buffet, orné d’un chemin de table rouge opéra qui rencontrait régulièrement une composition florale, avait été installé ; on y trouvait de tout. Amuse-bouche, petits fours, crustacés, foie-gras, fruits exotiques, fontaine en chocolat, cigares et cigarettes, mais également toutes sortes de boissons, et notamment divers alcools – champagne, vins, whisky, gin, vodka, entre autres- travestis en bouteilles de jus de fruits afin qu’en apparence la Prohibition soit respectée. Les serveurs étaient dans le secret. Nous étions tous dans le secret, à vrai dire ; eux, moi, et les invités. Un certain nombre d’entre eux étaient déjà arrivés. L’avantage d’organiser une soirée masquée était que je pouvais me permettre d’arriver en retard ; chacun pouvait croire que j’étais déjà sur place, caché sous tel ou tel loup. J’observais la scène encore une minute, tentant moi aussi de deviner l’identité de mes hôtes, arrangeant par la même occasion mon costume. La nuit promettait d’être belle, le ciel dégagé et la brise légère. J’inspirais un grand coup avant d’apposer mon propre masque sur mon visage, et me fondre au cœur de la fête.

Voilà pour vous situer, visualiser. C'était mon unique post avec mon vrai compte. Maintenant, à vous de jouer, en invité bien sûr clin d\'oeil .

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
La Dame Masquée
Invité
MessageSujet: Re: GARDEN PARTY ► a little party never killed nobody   Mer 13 Nov - 23:40

Elle avait acheté un masque dans un magasin qui ne payait pas de mine. Elle ne savait pas ce qu'elle allait en faire – à vrai dire, elle pensait l'accrocher à un mur dans sa chambre, mais elle ne sait pas comment on réagirait si elle venait à décorer un lieu dont elle n'est pas propriétaire.
Elle avait reçu une invitation, à une fête. A vrai dire, elle n'avait jamais été friande des soirées mondaines – il faut dire aussi qu'elle n'en avait fréquenté aucune. C'était l'occasion, lui avait-on dit, de se lancer dans le grand bain. Mais elle avait peur des bains, surtout quand c'était grand. Ça lui rappelait des souvenirs qui lui faisaient froid dans le dos. Alors, sans rechigner, elle s'était parée de sa plus belle robe, achetée pour un repas chez des amis d'un proche. Après avoir passé de longues minutes devant le miroir, à se poudrer le visage et les jours, à se passer un trait de khôl sur les yeux et à se mettre du rouge sur les lèvres, elle avait relevé ses cheveux en un chignon volumineux, qu'elle avait rehaussé d'un accessoire diamanté, qu'on lui avait gentiment prêté. Il faudrait qu'elle songe à la remercier, cette personne. Elle l'a accueilli tout ce temps, l'a accepté dans sa vie, et la petite n'avait jamais esquissé le moindre geste envers elle. S'emparant et se drapant de son masque, elle y songerait. Peut-être après la fête! Après les avoir embrassé, elle s'était échappée au dehors.
Un nuage de tulle noire qui laissait entrevoir la soie pourpre en dessous. De fins fils argentés s'envolaient en de délicats volutes, de la ceinture jusqu'au col. Le buste rigide de la robe découpait bien la silhouette fine de la jeune demoiselle. Les manches lui collaient aux bras. Elle se sentait un peu à l'étroit dans cette cage de tissu, mais il fallait faire avec. Elle n'avait pas eu le temps de courir les boutiques. Après le boulot, elle n'aspirait qu'à rentrer chez elle et se reposer, au son de la machine à écrire. Mais là, le bruit métalliques des touches avait laissé place à une musique enjouée, qui incitait à danser. La jeune femme commençait à se demander ce qu'elle faisait là, pourquoi elle avait accepté d'aller à cette soirée qui ne lui disait rien qui vaille. Elle vit alors des verres remplis d'un liquide et se dirigeait vers eux. Elle en prit un, en avala une gorgée avant de la recracher aussitôt. Quelle idiote ! Mais quelle idiote ! Avisant une personne non loin d'une porte, elle alla dans sa direction.
« Bonsoir, je suis La Dame Masquée. Pouvez-vous m'indiquer la direction des toilettes, je vous prie ? »
pchela.
Invité
MessageSujet: Re: GARDEN PARTY ► a little party never killed nobody   Sam 16 Nov - 18:05

Elle s'avança d'un pas assuré, étant familière de ce type d'événement. C'était peut-être paradoxal, mais elle s'y sentait tout à fait à sa place. Les perles accompagnaient en les accentuant ses mouvements. Le nom des Dolly Sisters résonnait des deux côtés de l'Atlantique et elle se félicitait d'avoir pu leur rendre hommage à travers sa tenue. Elle avait pris soin d'ajouter des filaments argentés à l'ensemble afin d'en restreindre le caractère outrancier. Ses cheveux étaient emprisonnés dans une coiffe les dissimulant partiellement et elle arborait un loup très simple agrémenté d'une voilette fine. Cette dernière effaçait ses traits, la rendant méconnaissable à moins de se trouver très proche de son visage. L'orchestre soudainement guidé sur quelques mesures par un saxophone puissant offrait un fond sonore particulièrement agréable. Le duo qui se produisait ne lui était pas inconnu. Elle se rappela les avoir déjà vu à l’œuvre sur scène et appréciait beaucoup leur travail. Elle savourait le fait de pouvoir évoluer à sa guise au sein des invités avec la discrétion exubérante que lui offrait son costume. C'est lorsqu'elle commença à scruter les environs pour tenter d'apercevoir un visage familier qu'elle comprit combien la tâche s'avèrerait complexe.
Renonçant pour l'instant à arpenter la foule pour y découvrir quelqu'un qu'elle appréciait, elle rejoignit un serveur non loin de là et attrapa une coupe sur le plateau qu'il transportait. Elle la porta à ses lèvres songeant avec amusement que M. Johnson faisait bien les choses. Entamant ses déambulations son regard se posa sur une jeune femme qui recrachait le contenu de son propre verre. L'événement l'amusa et elle la regarda s'éloigner le sourire aux lèvres. Elle hésita un instant à la suivre pour découvrir qui se dissimulait sous le masque cette masse de tulle noire. Elle n'eu toutefois pas le temps de se décider percutant involontairement une silhouette à ses côtés.
проклятие
Invité
MessageSujet: Re: GARDEN PARTY ► a little party never killed nobody   Ven 29 Nov - 12:29

Il était impossible de passer à coté d’une telle soirée, d’un tel divertissement. Une soirée pour s’enfouir dans les vertus délicieuses de l’alcool. Une soirée pour être n’importe qui, qui l’on souhaitait. Ca ne serait pas bien difficile. Cela serait beaucoup trop aisée, même. Cela pouvait être agaçant. A la longue, ça l’était. Mais ce soir... Rien ne le serait. On trouverait des occupations, des breuvages, n’importe quoi qui pourrait nous amusée, nous entretenir. L’innocent, l’invisible, est un dieu qui joui de la foule, de l’anonymat, de la liberté soudaine qui s’offre à lui.

On s’était habillé. Lentement. Entretenant le costume flambant propre - à défaut d’être flambant neuf - le plus loin de la poussière possible. Elles l’avaient nettoyé, repassé, lissé, tout ce qui pouvait le rendre splendide. On avait retrouvé une certaine classe, un coté propre et riche, dandy que l’on disait, qu’on nous avait attribué, il fut un temps. On était un autre. On était soit. Celui qu’on ne connait pas, celui qu’on retrouve, celui qu’on devine. On avait étiré un masque sur son visage, coiffé ces cheveux - un peu - pour leur donné une nouvelle forme que le saut du lit. On était méconnaissable. Pour tout ceux qui le connaissait, pour tout ce qui l’avait connu. Seul un regard, pouvait tout trahir. Un regard qui ne mourrait pas, jamais. Pas même derrière les masques, les aléas d’une vie.

On avait pris un verre, avant de partir, pour la forme. Non pour ce donner du courage, mais pour ce donner de l’euphorie. Euphorie qu’on gagnerait bien vite.

L’endroit était charmant. On avait perdu l’habitude. On avait jamais douté des compétences en matière de soirée d’un tel homme. Il avait un théâtre sublime, avec des actrices encore plus délicieuse, un bar remarquable. Homme remarquable. On était mal à l’aise. Trop de grandeur, pas assez de poussière, encore trop peu de monde, trop peu de regard familier, aucun comportement réellement suspect. Seulement une femme qui recrache le contenue de son verre, quelque gens amusés qu’on ne reconnaissait pas. On se mordit la lèvre. La gorge sèche. On cherchait un serveur du regard. L’euphorie. On attrapait un verre et on le portait immédiatement à ses lèvres. Gorgée salvatrice. On recommençait l’action, pour s’enivrer, de musique et de liqueur, de jazz et de beauté.

Mais on se fit percuté. Ce qui raviva une vieille douleur, une nouvelle grimace. Ce qui nous fit renversé notre verre. Un de gâché, dix de retrouvé ? On se retournait légèrement énervé. Agacé simplement, pour le costume taché, pour la vieille douleur que l’on voulait oublié. On cherchait ses mots en anglais. « Vous auriez pu faire attention. J’aurais gagné à rester propre quelques heures de plus.» Pour une fois que l’on était impeccable. «Enfin. Soirée courtoise. Excuse accepté.» dit-on dans une fine révérence souriante.
Jeanne Swan
Invité
MessageSujet: Re: GARDEN PARTY ► a little party never killed nobody   Dim 1 Déc - 14:53

J'étirais mes membres engourdis. Soupirant. Mes mains reposaient sur la porcelaine froide du lavabo. J'observais la femme qui me faisait face. Je ne voyais rien d'autre qu'une enveloppe de chair. Ni belle, ni laide. Seulement femme. La robe tombait parfaitement, longue elle couvrait mon corps avec audace. Douce, souple, pas si sage. Je n'avais pas trop su quoi faire de mes  cheveux, alors je n'avais pas fait. Ils contribuaient avec le loup bleu marine sur mon visage à me donner un air mystérieux presque menaçant. Le masque cachait mes cernes, il me rendait anonyme. Il peinait cependant à dissimuler mon regard fiévreux et mes orbites légèrement rougis. Je serrais le rebord de l'évier à en faire pâlir mes jointures. La femme dans le miroir me décocha un sourire peut convainquant qui retomba mollement sur son visage. J'avais presque envie d'éclater de rire en voyant ses lèvres rouge éclatant.

La porte s'ouvrit. Je sursautai presque et m'éloignai violemment du point d'eau. Je renonçai rapidement à tenter d'accorder un signe chaleureux quelconque à celle qui venait d'entrer. La dévisageant furtivement d'un œil absent je quittais les toilettes sans un mot pour cette dame masquée.

Dehors. La brise caressait mon épiderme. Il faisait nuit. Le ciel était sombre, illuminé par les étoiles que constituaient les lampes parsemées sur le plafond céleste. Je m'approchais du bar. Des bouteilles de jus de fruit. Un rictus amusé m'échappai. Qu'ils sont mignons. Comme si qui que ce soit allait y croire, comme si qui que ce soit voulait y croire. Mais là était toute la subtilité justement, personne ne voulait y croire, personne n'y regarderait de près ou de loin. Tout le monde savait que ce n'était pas simplement des fruits pressés, mais tout le monde s'en fichait, moi la première. Je saisi la coupe que le serveur me tendait, la vidant sûrement sans faire suffisamment attention à y mettre le temps et la forme. Mais je m'en fichai. Je lui rendis avec un sourire mauvais. Arrête de me fixer gamin. Des clopes. Ils ont pensé à tout.

Polie je savais l'être. Mais pas ce soir. Ce soir je ne suis plus une petite fille. Ce soir j'ai un masque, personne ne saura que c'est moi. En soit ce soir je peux faire ce que je veux. Je souris. Il est temps de s'amuser un peu. Est ce que je peux deviner qui est qui ? J'observe la foule, cherchant à percer les masque à jour. Finalement mon regard s'arrête sur une silhouette que même avec un masque je reconnaîtrai toute ma vie. Je m'arrête. J'allume une nouvelle cigarette. Je connais ces yeux, il faudrait plus qu'un masque pour me dissimuler un tel visage. Et puis l'ombre s’évanouit. J'ai du rêver, qu'est ce qu'il ferait ici de toutes manières. Je m'enfile un nouveau verre. Respire.

Il faut que je me change les idées. J'aperçois un homme un peu gauche, son habit ne lui va pas. Il sonne faux, trop beau, trop propre. Je m'approche alors qu'il se confond en excuse. Il n'y a donc que moi pour comprendre que ce soir pas besoin d'en rajouter ? L'anonymat ça leur sert à quoi à ces mondains ? Puis je vous emprunter votre interlocuteur aux deux mains gauches ? Question rhétorique bien entendu. Je me tourne vers lui. Danse avec moi. Pas une question. Un ordre. Pourquoi ? Je ne sais pas. Parce que j'ai envie. Parce qu'il faut que j'oublie le fantôme qui m'est apparu. Parce que ce soir je ne suis pas moi.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: GARDEN PARTY ► a little party never killed nobody   

 

GARDEN PARTY ► a little party never killed nobody

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All That Jazz :: 
FUN ISN'T IT
 :: archives :: topics :: abandoned
-