Partagez | .
 

 O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 132 Points : 140
Avatar : JRM Crédit : .Cranberry
Âge : 32 ans
Statut : Casanova trop amoureux de sa liberté.
Occupation : Rédacteur en chef - Mafieux à ses heures perdues
Gramophone : Led Zeppelin - Black Dog
MessageSujet: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Mer 30 Oct - 19:33

Baile O'Hagan
Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale.

NOM : Baile, la folie, difficile de choisir meilleur prénom pour l'être qui le porte depuis quelques décénnies. Tout n'est que folie, passion, obsession, ce prénom sent bon son Irlande natale, il l'aime et n'en changerait pour rien au monde.
O'Hagan, le feu venu du soleil, ardent, brulant, piquant, un nom de famille vieux comme le monde, porté depuis des générations. Baile est fier d'être l'un d'eux, jamais il n'oubliera ses racines, jamais il n’entachera ce nom.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 29 septembre à Belfast, Irlande.
ÂGE : 32 ans.
EMPLOI OU OCCUPATIONS : Officiellement il occupe un poste de rédacteur en chef d'un journal qui aime se dire plus libre que les autres. Officieusement c'est à la mafia Irlandaise qu'il rend des comptes et davantage encore à son père. Il est destiné à reprendre la main dans un certain futur.
SITUATION FAMILIALE : Un père encore en vie à qui il obéit, envers qui il fait preuve d'une fidélité sans faille, ainsi qu'une soeur qui tente d'évoluer face à ces deux hommes violents et rudes, mais la famille passe avant, telle est la valeur inculquée depuis toujours par le géniteur O'Hagan.
SITUATION AMOUREUSE : Célibataire, batifoleur, Don Juan de son état.
GROUPE : Classic.
I. introduction

Debout, il observait dans le silence. Pas un mot ne filtrait d'entre ses lèvres formant un rictus bien arrogant sur l'instant. Seule une cigarette s'y calait de temps à autre alors qu'il semblait avoir le regard perdu au loin. Il n'en était rien. Baile voyait les flammes, il voyait l'immense usine se faire dévorer vivement par le feu, la chaleur semblant même venir lui caresser de la plus tendre des façons le visage. Fier de lui, il tenait sa vengeance et un instant on aurait pu jurer voir toute la folie de l'Irlandais affichée au grand jour. L'imaginer en train de piquer un fou rire ne semblait plus si cliché, tant il semblait prendre son pied. Taré, psychopathe, rancunier, il était important de se faire respecter et la destruction devenait la meilleure des manières dès lors qu'une putain de famille inférieure à la sienne, inférieure à son combat osait le dédaigner et le mettre à la porte quand il prenait la peine de demander gentiment l'accès à cette usine, désormais ruine. A quoi bon faire preuve de bon sens, quand on lui claquait la porte au nez, il fallait prendre par la force, obliger les gens à être sous contrôle. Plus jamais il ne laisserait les gens s'opposer à lui. Plus jamais, il le jurait et si c'était le cas alors il sèmerait sa folie sur cette personne, car on ne dit pas non à Baile. Baile c'est le gosse capricieux qui décide quand, où et comment les choses se déroulent. Il en va ainsi, il en ira toujours ainsi. Le spectacle merveilleux semblait le passionner, les flammes dansaient face à lui, exprimant toute sa colère, toute sa rage et il avait l'impression d'être ce gamin un jour de fête observant les feux d'artifices illuminer les cieux. C'était un peu ça, c'était là aussi une fête, l'avènement d'un O'Hagan, la prise de pouvoir progressive, mais terriblement efficace de la famille Irlandaise. Au loin les sirènes se faisaient entendre, les autorités arrivaient sur le théâtre du drame, drame ô combien jouissif pour l'homme qui observait dans l'ombre. Il fallait s'en aller, éviter possible exposition. Déjà il ressentait la nostalgie de ce moment, déjà il regrettait de ne pouvoir rester plus longtemps, mais au moins il tenait sa vengeance et sa fierté se voyait à présent apaisée. Plusieurs vies détruites, un héritage à présent inexistant. Cet homme n'avait aucune limite dès lors qu'il se faisait atteindre personnellement, mais il le vivait plus que bien. Rien n'était trop beau pour Baile, car il était bien au dessus de ça.

II. baile

Fume plus que de raison, il déteste ne rien avoir entre les doigts ✘ Aime l'alcool, le bon whisky, le vrai, celui de son pays ✘ Patriotique dans l'âme il irait mourir pour son pays, on peut même le qualifier d'extrêmiste ✘ Maintient des liens forts avec l'IRA et fait parti des fournisseurs de ce groupe ✘ Adore répandre des rumeurs à son sujet, il veut être craint, car le pouvoir tire toute son essence de la peur des autres ✘ Tuer n'est pas un plaisir, contrairement à la croyance populaire à son sujet, il n'en arriverait à ce stade que s'il n'avait d'autres choix, il n'y retire aucun plaisir ✘ Il estime que pour atteindre ses ennemis, la souffrance des proches est la meilleure des armes ✘ La musique est une seconde nature chez lui, la guitare est son instrument de prédilection, peu de gens l'ont vu joué, car en dehors du personnage qu'il joue personne ne le connait vraiment, mais il aime jouer ✘ Joue aussi de l'harmonica ✘ La séduction est un art qu'il adore pratiquer et perfectionner, les plus belles créatures ne lui plaisent que si elles ne sont pas dociles. Dès lors il se fait un devoir de faire céder la gente féminine ✘ A quelques problèmes de gestion de la colère, mais il ne cherche pas à changer ça ✘ Extrêmement fier, bien trop égocentrique et définitivement arrogant au point de se considérer comme petit roi de son état ✘ Mysogine, il joue naturellement de ses convictions machiste face aux femmes et ne cherche pas à s'en cacher ✘ Tel un prédateur, il a un sang froid à toute épreuve, s'il s'énerve c'est que la tournure des choses lui déplait et qu'il est temps d'agir ✘ N'est absolument pas cannibale, mais ça sert sa cause à être davantage craint ✘ N'aurait jamais l'idée de frapper une femme qu'il désire vraiment, les catins en revanche sont parfaites pour passer ses nerfs et laisser ses instincts sauvages s'exprimer ✘ Contrairement aux apparences il suit un code d'honneur sans faille baser sur la loyauté ✘ Ne fait jamais confiance, il est dur d'appartenir à ce cercle très privé ✘ Sa vision du monde et de l'humanité n'est pas la plus classique ✘ Les sentiments sont proscrits, mais pourtant ✘ Bien qu'il ait passé la plus grande partie de sa vie aux Etats-Unis, il n'en reste pas moins fortement enraciné dans son Irlande natale
Ladies ans gentlemen, nous avons aujourd'hui le plaisir d'accueillir Baile O'Hagan ! Bonjour et bienvenue sur la radio AT&T's. Nous avons préparé quelques questions pour vous. Premièrement, tout le monde aimerait savoir ce que vous pensez des bars clandestins et du jazz, ne vous inquiétez pas, ça ne sortira pas d'ici !
« J'y passe pas mal de temps, j'aime l'ambiance, j'aime ce qu'il s'y passe et puis rien de tel qu'une femme à regarder tout en buvant le meilleur whisky irlandais qui soit sur un air de jazz envoutant et vu ce que ça m'apporte je pourrai difficilement condamner ce genre de lieux. »
Oh, je vois... Ainsi, votre avis concernant la Prohibition...
« Une bénédiction. Ce n'est pas parce que l'alcool est illégal qu'il n'existe pas un marché, bien au contraire et il est plus que fleurissant. Impossible de s'en plaindre, plus ça dure et mieux je m'en porte. »
Oh ! Dans ce cas, buvez-vous de l'alcool ?
« Evidemment quelle question stupide. Un Irlandais qui ne boit pas ça n'existe pas. »
Personne ne vous juge, ne vous inquiétez pas. Et, dites-nous, New York, en un mot, c'est quoi pour vous ?
« Mon terrain de jeu. J'y fais mes affaires, je m'enrichis, ça s'arrête là. Je n'aime pas spécialement ce pays, je n'aime pas spécialement cette ville, mais faire du business dans le coin est la meilleure idée qui soit. »
Comme je vous comprends ! Pourriez-vous donc nous donner votre point de vue sur l'époque que nous vivons ?
« Les moeurs évoluent, la guerre est finie, ce n'est pas la plus mauvaise époque que j'ai pu connaître. Je peux manger à ma faim, bien m'habiller et vivre paisiblement. J'espère que ça durera. »
Et bien, je vous remercie pour cette interview plus que constructive, et vous souhaite un excellent moment à New York !
derrière l'écran

PSEUDO ET/OU PRÉNOM : Psychotic Mind
ÂGE : 21 ans
DÉCOUVERTE DU FORUM ET AVIS SUR CELUI-CI : Bazzart
PRÉSENCE : Quotidienne
CONNAISSANCE ET AVIS SUR LES 1920's : Loin d'être parfaite c'est certain, mais les annexes plus mes références font que je m'en sors et je pense que j'aurai adoré vivre à cette époque, ça ne fait aucun doute.
TA CHANSON FAVORITE : Je hais cette question, je peux pas choisir boude , hm disons Led Zeppelin - Whole Lotta Love
AVATAR : Jonathan Rhys-Meyers
CODE DU RÈGLEMENT : Okay par Peter heart
PERSONNAGE INVENTÉ, SCÉNARIO : Scénario
JE SOUHAITE PARTICIPER AU SYSTÈME DE RP D’INTÉGRATION : non
UN DERNIER MOT : Je n'aurais pas du céder, je ne suis que faiblesse, mais c'était bien trop tentant (a)



_________________






Dernière édition par Baile O'Hagan le Ven 1 Nov - 4:11, édité 14 fois
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t519-o-hagan-with-a-rebel-yell-she-cried-more-more-more#13933
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 132 Points : 140
Avatar : JRM Crédit : .Cranberry
Âge : 32 ans
Statut : Casanova trop amoureux de sa liberté.
Occupation : Rédacteur en chef - Mafieux à ses heures perdues
Gramophone : Led Zeppelin - Black Dog
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Mer 30 Oct - 19:33

histoire
Le diable, je suis bien obligé d'y croire, car je le sens en moi !


Le beau est toujours bizarre.  


Gamin paumé, errant dans les rues de New-York. Il se laissait bousculer par l'activité grandissante de la ville qui s'éveillait. La fraicheur du matin lui piquait le nez, Baile n'aimait pas cette atmosphère, mais il n'avait connu que ça ou du moins avait oublié les premières années de sa vie en Irlande. Il sentait pourtant au plus profond de son être que ses racines étaient là-bas et que nul endroit sur terre n'était aussi parfait que cette île. Concentré à travers l'amas de gens autour de lui, il ne suivait qu'une personne, il n'écoutait qu'une personne. Son père, ce géniteur qui lui inculquait ses préceptes, qui le programmait pour son futur. Un jour Baile et lui seraient ensemble dans les affaires et il devait comprendre que: « Seule la famille compte, il n'y a qu'à elle que tu dois rendre des comptes. Le reste n'a aucune importance. » La leçon rentrait dans la tête de l'adolescent qui n'aspirait qu'à les appliquer. Impulsif il voulait déjà jouer dans la cour des grands, mais c'était trop tôt, bien trop tôt, il fallait laisser au temps, le temps. La patience était une leçon qu'il devait aussi apprendre, mais plus que d'apprendre, plus que de bénéficier d'une éducation solide, lui ce qu'il voulait c'était plus grand, quelque chose qu'il ne pouvait pas prétendre être capable de gérer ni même de faire, mais l'ambition le dévorait. Il n'était pas un gosse irlandais de plus, se confondant parmi tant d'autres, Baile était peut-être trop lucide, sa vision n'était pas corrompue par les préoccupations des autres. Il maudissait parfois cette faculté à pouvoir réfléchir et suivre une logique implacable, il aimerait parfois connaître l'insouciance, n'être qu'un gueux parmi les ouvriers du quartier. « Pense que quand tu agis, les gens savent que tu es mon fils et ils savent qui je suis. Mes affaires sont importantes. Et si... » Baile l'interrompait, osait défier l'autorité paternelle, il ne le faisait jamais, à moins d'avoir une bonne raison pour daigner risquer s'en prendre une pour lui apprendre à respecter la parole sage d'un homme le menant sur le chemin de la raison. « Je sais, je te décevrai une fois, pas deux. Je sais aussi que je n'ai pas d'autre but que de faire ce que tu fais. Les Américains m'agacent, ils pensent tout savoir, mais ce sont des gens comme nous qui ont créé cette nation, ils l'ont vite oublié et il est temps de montrer les crocs. » Le regard assuré, les pupilles sombres et déterminées, son père en fut un instant déstabilisé, comme surpris que son propre fils soit à ce point conscient de ce qui l'entourait, mais Baile n'en démordait pas, forgé par le géniteur depuis toujours à être homme de convictions, à la poigne d'acier, fidèle à ses racines. C'était ainsi, il n'y pouvait rien, car programmé à agir selon les ordres de son père. Etrangement, celui-ci ne redisait rien au comportement jugé déplacé un peu plus tôt, oubliant même qu'il l'avait coupé. Fier que son éducation fonctionne et fier que son fils soit le digne descendant qu'il voulait. Un jour il prendrait sa place, il était important qu'il soit parfait à tout point de vue, mais il devait avouer être un peu effrayé à l'idée d'engendrer quelque chose d'incontrôlable et qui de par sa loyauté en viendrait à nuire à la famille irlandaise. Il veillerait à présent à le maintenir sous contrôle, à ne pas pousser l'extrémisme plus que de raison. « Tu n'es pas Irlandais pour rien fils. La fierté du pays coule dans tes veines. » Il le pensait et c'était bien là ce qui le terrifiait tant cette fierté avait condamné bien des compatriotes. Le temps ferait son oeuvre, il était trop tôt pour juger, mais encore temps de changer les choses.


Sois sage, ô ma douleur, et tiens-toi plus tranquille !


Elle, si belle, créature d’un autre monde, il n’y avait sur terre aucune œuvre d’art aussi parfaite que cette femme qu’il jurerait venir d’ailleurs. Nue et si peu couverte par un drap de satin, elle semblait dormir et s’épanouir dans un monde qui lui appartenait. Baile se retrouvait étrangement paisible, calme, comme-ci elle le changeait. Elle était la terre accueillante contre laquelle il venait se ressourcer, contre laquelle il n’avait pas à faire semblant. Etre simplement un homme comme un autre, loin de quelconque préoccupation, loin des actes que son devoir lui dictait. L’Irlandais avait parfois l’impression de rêver tant il ne se reconnaissait pas, tant il ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait ni pourquoi il était ainsi. Elle, si intelligente, talentueuse, espiègle, mais pas trop, elle l’avait compris trop vite, il l’avait voulu trop tôt. Long fut le jeu du chat et de la souris, un marathon de séduction, un art qu’il ne se lasserait certainement jamais de pratiquer tant il en valait la peine. Cigarette entre les lèvres, son regard ne se détachait pas de la jolie blonde, jamais, comme pour s’assurer que tout était bien réel, qu’elle ne s’enfuirait pas dès lors qu’il tournerait la tête ne serait-ce que quelques secondes. Baile se découvrait sous un angle inédit, un trait de sa personnalité qu’il jugeait terriblement grisant et délicieusement enivrant, mais qu’il détestait malgré tout, c’était plus fort que lui, comme-ci comprendre que le monde était teinté de blanc était une idée digne des pires légendes celtes qu’il avait pu entendre enfant. C’était quelque chose qu’il se refusait, quelque chose qu’il ne voulait surtout pas comprendre, mais c’était plus fort que lui, il ne contrôlait pas, il ne contrôlait rien. Baile touchait du doigt ce qui le dérangeait, le fait d'être impuissant, le fait de ne pas pouvoir dicter sa loi, ce n'était pas possible, impossible d'être envisagé tant tout était dans le contrôle. Il était au-dessus de ça, il n'en démordait pas, mais ses yeux brillaient pourtant d'une lueur enflammée et chaleureuse. Elle, succube, démon de la pire espèce qui faisait de lui un vulgaire pantin dénué de tout sens logique. La clope trouvait le chemin du cendrier, écrasée de la plus frustrée des façons. Un peu de whisky ne serait pas de trop, peut-être que les idées trouveraient le chemin de la raison et qu'enfin il redeviendrait le bâtard arrogant qu'il avait toujours été, qu'il se devait d'être et de cesser une bonne fois pour toute tel conflit au fond de son être.

Un diable comme lui n'avait qu'une voie à suivre, une seule façon d'agir. Bouteille dans la main il vidait quelques gorgées, se brulant la gorge au passage et manquant de s'étouffer, mais l'effet était là, la chaleur au creux de son être se voulait rassurante. Pourtant à son retour auprès du lit où la sublime blonde devait se trouver, il n'y trouvait que la solitude profonde qui l'habitait. La bouteille s'écrasait sur le sol, constat d'un choc, constat de céder très certainement à la folie, seuls les draps restaient en place, tachés par le sang, marquant d'un rouge vif l'immense lit. Elle s'était évanouie il ne savait où, disparue, peut-être même irréelle depuis le début. Il aurait mis sa main à couper que ce n'était pas le cas, mais son esprit se détraquait. Jeune et con, il semblait montrer du doigt à son esprit pourquoi il refusait toutes ces conneries à son être. Car elle n'était plus là, car à nouveau il était seul, dans la fraicheur d'une nuit qui ne voulait pas de lui. Qu'on lui dise quoi faire, qu'on lui montre la voie, qu'il se ressaisisse bordel. Baile, réveille-toi, cesse d'être ce sociopathe aux moeurs délabrées. Une détresse s'emparait de lui, il étouffait, il n'était plus tout à fait lui-même, là face à ses pires démons et face à ses craintes, il en viendrait presque à exprimer le souhait que tout cela cesse sur le champ. Ca ne pouvait pas, c'était impossible, mais quoi donc ? Même lui n'arrivait plus à se souvenir de quoi que ce soit. Figé, il chutait lourdement dans un fauteuil, visage dans les paumes et sentant son coeur se débattre à un rythme insoutenable. Contrôlant sa respiration, il tâchait de reprendre pied, de revenir sur terre, il avait juste abusé de diverses liqueurs, les mélanges auraient un jour sa peau. Il n'était rien de plus qu'un ivrogne en perdition, tout ça n'était pas le monde, mais une altération de son esprit, ça ne pouvait être vrai, car si ça l'était alors il venait de signer sa perte. Heureusement, dans un sursaut violent et un soupire profond, Baile s'éveillait, cauchemar de la pire espèce, il jurerait pourtant sentir contre lui la chaleur d'une femme fraichement disparue.


La morale est la faiblesse de la cervelle.


Derrière un bureau il observait. Assis sur un fauteuil bien confortable, il réfléchissait. L'homme dont le nom le décrivait était étrangement silencieux, car concentré sur une réflexion qui semblait sans queue ni tête, qui jamais ne voulait le satisfaire. Baile, se lassait de ne jamais pouvoir avoir une tâche aisée. Elle était pourtant là, prête à rendre service une fois encore, à attendre que ce connard ne daigne lui accorder un peu de son temps pour lui expliquer ce qu'elle devrait faire en cette nuit fraichement installée. Ô ce n'était pas si compliqué que cela, il lui suffisait de faire voler sa chevelure dorée prêt d'un homme répondant à la douce appellation de cible, de le séduire afin qu'il délie la langue et lorsqu'il ne se ferait plus utile, la garçonne lui ramènerait les informations si précieuses. Le business était important après tout et tous les moyens étaient bons pour gagner toujours plus de terrain. Baile est resté fidèle à ses principes, il l'est resté à son père. La famille, fils, sers ta famille et il le faisait sans jamais broncher, sans jamais discuter les ordres. Cigarette entre les lèvres, celle-ci se consumait en rythme avec les respirations profondes du type qui pourrait passer pour mort si la fumée ne jaillissait pas fréquemment de sa bouche. Bientôt pourtant, il l'écrasait contre le cendrier le plus proche, violemment, comme pour évacuer un peu de cette colère constamment présente en lui. Se levant et laissant enfin son regard se poser sur elle, il souriait en coin, dans l'arrogance la plus sublime qui soit. « Je vois qu'on se féminise de plus en plus. » Il se rapprochait, sentait un doux effluve d'un parfum terriblement enivrant, Baile en venait même à laisser son visage se glisser contre son cou comme pour mieux en profiter. « Hm oui de mieux en mieux, redoutable, tu es celle qu'il me faut. » Avant même qu'elle ne trouve le moyen d'ouvrir la bouche, il posait son index contre ses lèvres, lui intimant de son regard le plus félin de ne surtout pas parler, entendre sa voix n'était pas souhaitable tant il était fatigué de l'écouter geindre pour un oui ou pour un non.

Elle s'était rendue à lui, elle lui avait proposé ses services pour protéger son idiot de frère, ce prêtre naïf qui, au goût de Baile, passait trop de temps à lire la bible pour connaître la réalité du monde. « Tu sais ce que tu as à faire. Ton travail ne change pas, l'idéal serait d'ailleurs que tu utilises tes talents de casseuse de gueule pour faire taire à jamais le type en question. » Mais tu ne tues pas, je sais, pensait-il si fort que seul le regard délicat de la belle exprima cette phrase. Nouveau sourire, il tournait autour d'elle, laissait une main glisser sur la soie si délicate, sans gêne aucune, elle était comme son jouet, dont hélas il n'abusait pas assez. Loin d'avoir envie de mourir, il se reculait avant de se prendre un coup de la putain, retournant à proximité du bureau pour s'en griller une autre, expirant une bouffée épaisse de fumée opaque. « Tu le reconnaîtras facilement c'est un quadragénaire bedonnant, costume italien, le genre de type qui affiche son argent et qui aime s'entourer de plusieurs femmes. Attire-le et attise-le, extirpe chaque goutte de ses plans. . Il doit faire venir d'Europe énormément d'objets de contrebandes, alcools, clandestins et autres matériaux dont tu ne voudrais pas entendre parler. Fais ton job, le reste je m'en charge. » Les ordres étaient clairs, s'il avait pu le faire lui-même, il ne l'aurait pas appelée, hors quand un homme ne peut pas obtenir ce qu'il veut directement dans ses mains, il laisse celles plus délicates d'une femme les lui amener. Son père ne tolérerait pas l'échec, Baile lui-même ne le supporterait pas. Elle devait réussir si elle espérait imaginer son frère libre un jour, si elle voulait se sortir de ça - quand bien même lui ne le voulait pas - Ce connard d'Italien c'était un moyen de prendre un segment du marché que les Irlandais n'occupaient pas assez, elle ne pouvait saisir l'importance, il en était certain et elle n'était pas assez digne de confiance pour supporter quelconque confidence. « Maintenant file et ne reviens pas avant d'avoir ce que je veux. Si tu échoues... Hm eh bien tu sais ce qui arrivera n'est-ce pas ? » Eclatant de rire, il s'émerveillait de ce regard noir de haine qu'elle lui envoyait prête à lui parler. « Oui je te dégoute, je sais, tu as assez perdu de temps et tu me fais perdre le mien. » Ton froid, voix posée, c'était un ordre caché sous cette phrase, tant il ne voulait que deux choses sur l'instant, les informations du débarquement et quelques minutes de solitude pour se ressourcer, un moment rien qu'à lui, loin des autres.




_________________






Dernière édition par Baile O'Hagan le Ven 1 Nov - 3:59, édité 11 fois
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t519-o-hagan-with-a-rebel-yell-she-cried-more-more-more#13933
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Pseudo + Prénom : strawbale/Sarah
Missives : 72 Points : 22
Avatar : Katheryn Winnick Crédit : .
Âge : 28 ans
Statut : Amoureuse d'un mort, abusé par un menteur, mariée à la guerre.
Occupation : Gérante d'une maison close, Littlefinger way of life.
Gramophone : Fauve - Nuits Fauves
Doubles-comptes : Sexyest russian boy ever
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Mer 30 Oct - 19:47

BAILE. danse
Très bon choix de scénario héhé Et puis JRM bave
Andromaque pourrait faire une exception à son dégoût des hommes pour toi arrow
BIENVENUE licorne
Bon courage pour ta fiche excited
Lysandre va être contente, mais fais gaffe, un pas de travers et je botte ton joli petit cul (again) culcul

PS : Y a un lien qui avait pas été ajouté au scénario, je t'enverrai un mp greeny

_________________
Pars en courant, fuis moi comme le choléra.
Pardaillant for the win
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MY PAD, MY BODY, MY FAMILY, MY GIRLS.
Pseudo + Prénom : Solar
Missives : 247 Points : 57
Avatar : Clémence Poésy Crédit : avatar → Shiya, gif → tumblr
Âge : 27 yo
Statut : Célibataire
Occupation : Acheter une oeuvre pour un riche client, en faire une copie parfaite à l'aide de quelques pinceaux, et être payée pour une contrefaçon. Officiellement on appelle ça une acheteuse d'art, mais concrètement, on dit faussaire.
Gramophone : Bright Lights - 30'' to Mars
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Mer 30 Oct - 19:48

Bienvenue à toi heart
Bon courage pour ta fiche léchouille
Et non, je n'ai aucun scrupule à voler le premier post de bienvenue à Lysandre hm

EDIT: Andros, laisse moi te ramener dans ton pot de compote en plastoc' scream 
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t605-miss-goldella-not-miserable
Invité
Invité
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Mer 30 Oct - 20:34

Oh, toi! Je ne souhaitais pas trop te voir débarquer en fait :shocked:Une chance que Lysandre se sacrifie pour Théo, parce que j'ai l'impression que son joli visage en prendrait un coup roll1 
Mais la joueuse est contente que tu sois là. Bienvenue et bonne chance pour ta fiche! câlin


Dernière édition par Théophile P. Pardaillant le Mer 30 Oct - 22:27, édité 1 fois
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 132 Points : 140
Avatar : JRM Crédit : .Cranberry
Âge : 32 ans
Statut : Casanova trop amoureux de sa liberté.
Occupation : Rédacteur en chef - Mafieux à ses heures perdues
Gramophone : Led Zeppelin - Black Dog
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Mer 30 Oct - 20:56

Blondie - J'ai d'abord grogné quand j'ai vu JRM en scénario et puis finalement il m'a plus ahah.
Comment résister n'est-ce pas ?

Je retiens ta menace hmhm, quoi que non en fait ça rentre d'un côté et c'est déjà ressorti (a) 
J'attendrai ton mp donc pour voir ça :)

Théo - Non tu crois ? smoke Ahah
J'ai l'impression d'être un monstre parfois (a)

En tout cas merci à vous :)

_________________




Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t519-o-hagan-with-a-rebel-yell-she-cried-more-more-more#13933
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Pseudo + Prénom : Fiordiligi / Elise
Missives : 132 Points : 27
Avatar : Alicia Vikander Crédit : (c) Saopflaws
Âge : 26 ans
Statut : Tristement célibataire. La femme qu'elle aimait étant morte et le fiancé paravent également...
Occupation : Papillon de nuit ; journaliste de mode à ses heures perdues ; chroniqueuse radio sur son temps trop libre
Gramophone : What I wouldn't do - A Fine Frenzy
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Mer 30 Oct - 21:42

Bwaaaa, les mafieux ils me font peur naaan 

*pousse June*

Bienvenue greeny Et quel bon choix de scénario, j'ai hâte de lire ta fiche excited

_________________

Don't forget to smile
“I guess we all have reasons to be happy.”
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 132 Points : 140
Avatar : JRM Crédit : .Cranberry
Âge : 32 ans
Statut : Casanova trop amoureux de sa liberté.
Occupation : Rédacteur en chef - Mafieux à ses heures perdues
Gramophone : Led Zeppelin - Black Dog
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Mer 30 Oct - 22:44

Merci bien :)

_________________




Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t519-o-hagan-with-a-rebel-yell-she-cried-more-more-more#13933
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Pseudo + Prénom : / Cécile
Missives : 257 Points : 122
Avatar : Rosie Tupper Crédit : Sugar Slaughter
Âge : 21 ans
Statut : Célibataire opportuniste, prête à tout pour gravir les échelons. Un peu plus attachée au russe qui lui sert de patron qu'elle n'aimerait le reconnaître.
Occupation : Officiellement : Cigarette-Girl au B-Flat. / Officieusement : Responsable des alcools au B-Flat, Brasseuse et Productrice du seul alcool de qualité que l'on peut trouver dans la région. L'alcool, c'est un art.
Gramophone : London Grammar - Strong
Doubles-comptes : /
I dont care if you love me. I dont care if you hate me. But darlings, you should all, fear me.
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Mer 30 Oct - 22:52

CA, c'est du choix de scénario héhéh 

Bienvenue et Bonne chance pour ta fiche licorne

_________________


« vivre fait mourir. Soyons des licornes »


(c) Myuu.BANG!


licorne
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t220-apollonie-la-biere-est-la-preuve-que-dieu-nous-aime-et-veut-que-nous-soyons-heureux#3550
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 132 Points : 140
Avatar : JRM Crédit : .Cranberry
Âge : 32 ans
Statut : Casanova trop amoureux de sa liberté.
Occupation : Rédacteur en chef - Mafieux à ses heures perdues
Gramophone : Led Zeppelin - Black Dog
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Mer 30 Oct - 23:48

Merci jolie demoiselle héhé 

_________________




Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t519-o-hagan-with-a-rebel-yell-she-cried-more-more-more#13933
Invité
Invité
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Jeu 31 Oct - 1:14

MAIS T'ES UN MOOOOONSTRE héhé 

Bien trop sexy cela dit. (H) 

Andros on a oublié quel lien ? La fin de Théophile ? hm Poisson rouge power shocked 

Tu n'imagines pas à quel point je suis contente de te voir là ! JRM est tellement parfait ! bave 

Bref, on va enfin pouvoir s'amuser dans ce bas monde siffle 

Hate de lire ta fiche, et puis si tu as besoin de quoique ce soit, tu sais ou me trouver. greeny 
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 132 Points : 140
Avatar : JRM Crédit : .Cranberry
Âge : 32 ans
Statut : Casanova trop amoureux de sa liberté.
Occupation : Rédacteur en chef - Mafieux à ses heures perdues
Gramophone : Led Zeppelin - Black Dog
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Jeu 31 Oct - 1:18

Venant de ta part c'est un compliment et c'est affectif (a) 

Hm un lien au sujet d'un petit con qui fait office de cousin, enfin tu sais ce que c'est, la famille, des boulets qu'on traine smoke 

Je me mets sous peu pour de bon à ma fiche et si besoin je sais où tu traines tes petites fesses mouahahah

_________________




Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t519-o-hagan-with-a-rebel-yell-she-cried-more-more-more#13933
Invité
Invité
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Jeu 31 Oct - 1:26

Oui affectif, c'est ça. héhé Rassure comme tu peux ton coeur de Don Juan en échec héhéh 

AH MAIS OUI Murtagh ! ça me revient. Arrête il est charmant ton cousin. roll 

D'ailleurs au passage j'aime énormément l'avatar que tu as choisis, il a de ses yeux ! bril bave 
Et tu remarqueras qu'en ce moment les Mafieux Irlandais sont à l'honneur, ils ont fait péter des bombes un peu partout dans NY. greeny 
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Pseudo + Prénom : NarglesQueen / @AccioNargles / Lisa
Missives : 1004 Points : 256
Avatar : Rooney Mara Crédit : EVERDEEN. (avatar), NarglesQueen (crackship)
Âge : 24 ans.
Statut : Veuve depuis six ans.
Occupation : Actrice à Broadway, prof de français à ses heures perdues et ancienne prostituée.
Gramophone : Cosmic Love, Florence + The Machine.
Doubles-comptes : Nope.
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Jeu 31 Oct - 1:31

Bienvenue, excellents choix ! excited bril.

_________________

⊹new york, new york

 
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t247-louise-follow-me-down
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 132 Points : 140
Avatar : JRM Crédit : .Cranberry
Âge : 32 ans
Statut : Casanova trop amoureux de sa liberté.
Occupation : Rédacteur en chef - Mafieux à ses heures perdues
Gramophone : Led Zeppelin - Black Dog
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Jeu 31 Oct - 1:32

Mon quoi ? Ah oui, j'ai oublié de m'en faire greffer un (a) 

Charmant certes, mais un peu con parfois, m'enfin j'ai hérité du bon patrimoine génétique je ne peux pas lui en vouloir tu comprends smile 2 

Héhé merci, pour une fois qu'il a de nouveaux avatars dans sa galerie le pauvre, j'en profite xD et puis il est idéal pour faire fondre les nanas qui manquent encore à mon tableau de chasse (a)
Tant mieux ! Ça peut pas faire de mal quelques petites bombes de notre part après tout smoke

Merci Louise :)

_________________




Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t519-o-hagan-with-a-rebel-yell-she-cried-more-more-more#13933
Invité
Invité
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Jeu 31 Oct - 8:48

Baile ça veut dire folie ? bril J'ai aussi bien choisis ce prénom ? mdr! 

Non c'est clair que tu ne peux pas lui en vouloir de son patrimoine génétique, mais si la connerie était génétique, ca expliquerait beaucoup de chose du coup héhé 

Ahah, essaye pour voir. héhéh 

Sinon le début de ta fiche est parfait ! J'aime beaucoup ce que tu fais de Baile, et ah le passage de ton histoire, tu m'étonnes que Lys' ne te supporte pas, si tu l'empêche de parler et de s'énerver. culcul 

Mais je suis contente de voir qu'au moins, Lysandre te fait un peu peur mdl 
avatar
FONDA moonage daydream.
Pseudo + Prénom : ziggy stardust. / @girlcalledmercy / Clémence.
Missives : 2339 Points : 321
Avatar : kaya scodelario. Crédit : mad shout. + tumblr.
Âge : vingt-deux ans.
Statut : fiancée contre son gré à l'élu de son cœur, Gabriel, selon un arrangement conçu entre leurs pères respectifs quinze ans plus tôt.
Occupation : pianiste, violoniste, compositrice, rentière, apprend à gérer l'entreprise paternelle.
Gramophone : quicksand - david bowie.
Doubles-comptes : eponine m.-n. o'hare.
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Jeu 31 Oct - 9:04

BIENVENUE sur ATJ ! bril Bon courage pour ta fiche, et n'hésite pas si tu as des questions ! Excellent choix de scénario, et puis il nous faudra un lien avec mon double-compte qui a du business avec la mafia irlandaise. héhéh

_________________

PRÉSENCE TRÈS RÉDUITE. and who are you, the proud lord said, that i must bow so low ? only a cat of a different coat, that's all the truth i know. in a coat of gold or a coat of red a lion still has claws, and mine are long and sharp, my lord, as long and sharp as yours. and so he spoke, and so he spoke, that lord of Castamere, but now the rains weep o'er his hall, with no one there to hear.
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t75-eve-you-drive-like-a-demon-from-station-to-station
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Pseudo + Prénom : strawbale/Sarah
Missives : 442 Points : 98
Avatar : Michael Fassbender Crédit : JAN (avatar)
Âge : 32 ans
Statut : Veuf, c'est ce qui arrive quand on règle son compte à sa chère et tendre. Désormais entre Charles et Apo il va falloir choisir sur quel pieds danser.



Occupation : Ancien membre de la mafia. Gérant d'un restaurant où je t'assure que tu ne veux pas aller et du bar clandestin dans son sous sol où tu rêves de pouvoir poser ton derrière fortuné.
Gramophone : Arctic Monkeys - Do I wanna know
Doubles-comptes : Littlefiger is a woman
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Jeu 31 Oct - 13:07

Une citation de Baudelaire. Tu es celui qu'il nous fallait bril

Ça suffit de critiquer Mumur un peu, c'est le plus beau (et un crevard accessoirement certes mais ça c'est de famille (aa))

Je sens que Baile et Andromaque vont bien s'entendre au final, ils se feront des p'tits dîners d'humain héhé

Oh et puis il nous faudra un lien avec Arik aussi licorne

_________________

    Le vin est semblable à l'homme : on ne saura jamais jusqu'à quel point on peut l'estimer et le mépriser, l'aimer et le haïr, ni de combien d'actions sublimes ou de forfaits monstrueux il est capable.♘  .ReedNight
     
    Remember
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Pseudo + Prénom : sheaskedwhy + isa
Missives : 425 Points : 267
Avatar : JDM Crédit : white rabbit
Âge : trente neuf ans
Statut : veuf depuis treize ans
Occupation : détective privé
Gramophone : glycerine - bush
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Jeu 31 Oct - 13:13

Bienvenue heart T'as choisi un scénario de la mort qui tue. J'adore le début de ta fiche, ça promet bril Sans parler que Billy Idol lechouille  Bon courage pour la fin de ta fiche !

_________________
starring at the bottom of your glass
same old empty feeling in your heart 'cause love comes slow and it goes so fast. Well you see her when you fall asleep but never to touch and never to keep 'cause you loved her too much and you dived too deep.❞ -passenger
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
FONDA ⚡ you ain't seen nothing yet.
Pseudo + Prénom : fleurpageons - Sarah
Missives : 1711 Points : 179
Avatar : Jessica Stam. Crédit : morphine & giulia.
Âge : 22 ans.
Statut : célibataire, enfin il parait.
Occupation : costumière & danseuse dans de petits cabarets le soir venu.
Gramophone : your heart is as black as night - melody gardot.
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Jeu 31 Oct - 16:08

Jonathan Rhys-Meyer. my god Bienvenue sur ATJ. bril Je te souhaite bon courage pour la fin de ta fiche et surtout si tu as des questions (encore une fois) nous sommes là ! excited

_________________
if I let you hang around, I'm bound to lose my mind
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I only got money and I like it
Pseudo + Prénom : ChloP / Chloé
Missives : 869 Points : 268
Avatar : Dylan O'Brien Crédit : Avatar : Rusty Halo ; Signature : Ethna Knight
Âge : 23
Statut : Célibataire et bien trop occupé pour y penser
Occupation : Travaille au PDT en tant que serveur, et est Bootlegger deux semaines par mois (il fabrique son alcool là où il habitait avant dans le Vermont) et s'amuse à arnaquer les gens dans la rues avec des tours d'illusions.
Gramophone : BΔSTILLE - Daniel in the den
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Jeu 31 Oct - 18:38

Moi j'aime les mafieux hinhin 

Bienvenue à toi bel homme ! (Non Peter n'est pas gay, c'est la joueuse qui fangirl juste)
Je vois que ta fiche a bien avancé, mais courage pour la finir ! bril
Je suis contente que le scénario de Lysandre soit tenté ! Si tu as la moindre question sur lequel le staff pourrait t'éclairer n'hésites surtout pas heart
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t136-peter-lloyd-blackson-beauty-is-a-whore-i-like-money-better
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 132 Points : 140
Avatar : JRM Crédit : .Cranberry
Âge : 32 ans
Statut : Casanova trop amoureux de sa liberté.
Occupation : Rédacteur en chef - Mafieux à ses heures perdues
Gramophone : Led Zeppelin - Black Dog
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Jeu 31 Oct - 19:05

Lysandre - Je pensais que c'était fait exprès xD mais ouep ça veut dire folie (a) 

Je ne vois absolument pas de quoi tu veux parler tsss

Eh bien ravi de voir que tu aimes ce que j'en ai fait pour l'instant, la fiche ne devrait pas tarder à être terminée, deux petits segments d'histoire à faire et ça sera bon.

ET J'AI PAS PEUR ! J'évite simplement de voir mon beau visage se faire abimer !

Ev - Merci bien et pas de soucis pour le futur lien, en tout cas je suis hélas fou amoureux de ton compte principal. Kaya, brune aux yeux bleus, je suis faible.

DC de Blondie - Ahah comment convaincre à l'aide de citations donc (a)

C'est un petit con surtout ouais, la honte de la famille ! =>

C'est bon les humains tu sais, ça a un petit gout de volaille grillée excited 

Ça marche ! Ça va m'en faire des liens ahah

Allan - Ouiii Billy fucking Idol ** l'une de mes trop nombreuses références musicales, merci pour les compliments et tout ça :)

Merci bien miss Pavlov, bordel les nanas ont de sacrés avatars dans le coin excitedça ne m'étonne pas que Baile soit un mangeur de femmes :(a):xD

Fangirl - Le pouvoir incroyable de JRM, c'est pour ça que je ne me lasse pas de le jouer il marche toujours autant au jeu du "j'émoustille les demoiselles qui approchent" smoke 
Merci bien :)

_________________




Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t519-o-hagan-with-a-rebel-yell-she-cried-more-more-more#13933
avatar
ADMIN ► Don't tell me not to live
Pseudo + Prénom : Alinoé + Adélaïde
Missives : 277 Points : 51
Avatar : Rachel Hurd-Wood Crédit : Charlitchi
Statut : Célibataire. Et semble bien le vivre.
Occupation : Serveuse
Gramophone : Out Tonight - Rosario Dawson ( Rent Soundtrack )
Doubles-comptes : Robert L. Svensmann
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Jeu 31 Oct - 19:34

Et c'est aussi le début de la plupart des villes irlandaises, en gaélique ( dont Baile na gCroíthe, qui n'est autre que Dublin en irlandais :) )

Bienvenue en tout cas :)

_________________
+1
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Missives : 132 Points : 140
Avatar : JRM Crédit : .Cranberry
Âge : 32 ans
Statut : Casanova trop amoureux de sa liberté.
Occupation : Rédacteur en chef - Mafieux à ses heures perdues
Gramophone : Led Zeppelin - Black Dog
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Jeu 31 Oct - 20:45

Ah bah comme quoi xD. Les formes Gaéliques sont super complexes =>

Merci bien :)

_________________




Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t519-o-hagan-with-a-rebel-yell-she-cried-more-more-more#13933
avatar
ADMIN ► Don't tell me not to live
Pseudo + Prénom : Alinoé + Adélaïde
Missives : 277 Points : 51
Avatar : Rachel Hurd-Wood Crédit : Charlitchi
Statut : Célibataire. Et semble bien le vivre.
Occupation : Serveuse
Gramophone : Out Tonight - Rosario Dawson ( Rent Soundtrack )
Doubles-comptes : Robert L. Svensmann
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   Jeu 31 Oct - 21:06

L'irlandais, c'est super complexe mais tellement cool à étudier, dans tous les cas :)

Comme le reste du staff l'a dit, n'hésite pas à nous solliciter en cas d'interrogations :)

_________________
+1
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more   

 

O'Hagan ▲ With a rebel yell, she cried more, more, more

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All That Jazz :: 
CHARACTERS MANAGEMENT
 :: presentations :: validated
-