Partagez | .
 

 (barbara buchanan) story of my life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: (barbara buchanan) story of my life.   Lun 19 Aoû - 22:39

barbara buchanan
C'est souvent plus difficile de renoncer à ce qui blesse qu'à ce qui rend heureux.
- fitzgerald, Tendre est la nuit.

NOM : Barbara Mildred Buchanan
DATE DE LIEU DE NAISSANCE :17 février 1898 à New-York.
ÂGE : 26 ans.
EMPLOI OU OCCUPATIONS : professeur de littérature à Hunter College et fabricante de jouets en bois et de poupées pour Lucky Toys, son magasin de jouets tenu par son frère jumeau.
SITUATION FAMILIALE : veuve, maman de Hedda, une fillette de dis-huit mois. Issue d'une famille new-yorkaise très aisée, son père nie les faits mais a honte de la situation de sa fille. Il ne peut imaginer la voir seule, sans dépendre d'un mari et considère que sa petite fille est un handicap pour Barbara pour trouver un mari. Ce point de vue est souvent source de conflit entre père et fille, mais aussi avec sa mère qui soutient Barbara dans cette épreuve, tout comme Clyde, son frère jumeau, de qui elle est très proche et fusionnelle. Leur grand frère, qui vient tout juste de franchir la trentaine d'années, est prêt à tout pour sa carrière politique. Déjà bien placé à Los Angeles auprès du maire, il n'hésiterait pas à écraser quiconque - même sa famille - pour accéder au pouvoir. Leur petite sœur, plus discrète, âgée de dix-neuf ans, ressemble davantage aux jumeaux ce qui lui fait désirer sa majorité proche avec une impatience démesurée. Forcée de vivre encore chez ses parents, Barbara et sa nièce sont, pour elle, un échappatoire et un bonheur qui lui manque lorsqu'elle ne les voit pas.
SITUATION AMOUREUSE : seule, et un peu perdue. Barbara croit dur comme fer au prince charmant qu'elle n'a jamais connu et espère le trouver un jour, même si elle ressent encore une profonde affection, sans pouvoir abuser du mot 'amour', envers son défunt mari.
GROUPE : classic.
I. introduction

"Rappelle-toi tes amours
Rappelle-toi puisque c'est ton tour
'y a pas d'raison pour qu'tu n'pleures pas
Avec tes souvenirs sur les bras..."
Et moi je revois ceux qui restent
Mes vingt ans font battre tambour
Je vois s'entrebattre des gestes
Toute la comédie des amours
Sur cet air qui va toujours

Padam...padam...padam...
Des "je t'aime" de quatorze-juillet
Padam...padam...padam...
Des "toujours" qu'on achète au rabais
Padam...padam...padam...
Des "veux-tu" en voilà par paquets
Et tout ça pour tomber juste au coin d'la rue
Sur l'air qui m'a reconnue



Padam, Padam, Madame Edith Piaf.


II. barbara

habite dans un grand appartement dans le quartier de l'Upper East Side qui possède un jardin sur le toit. ❧ possède un chat. On dit que les animaux ressemblent à leur maître. Shalimar, une femelle Persan, est blanche comme neige et semble marcher la tête droite, si belle et élégante. Son nom vient du parfum de chez Guerlain, qui ne sera mis en vente qu'en 1925, mais qui a été créé en 1921. ❧ Barbara a la chance de connaître monsieur Guerlain par son père ❧ Portant une attention particulière à son physique, elle aime tout ce qui touche au cosmétique et à la mode ❧ son défunt mari était l'une des vedettes de l'équipe de baseball des Yankees (New-York) ❧ maman de Hedda, petite fille de dix-huit mois ❧ est veuve depuis dix-sept mois (mars 1923), sa fille n'avait alors qu'un mois ❧ adore jouer au bridge ❧ aime accueillir des voisines, des amies, autour d'un café et des petits gâteaux ❧ a une pièce dans sa maison uniquement dédiée à une immense bibliothèque contenant des centaines d'ouvrages ❧ aime aller au théâtre, cinéma, et à l'opéra ❧ est passionnée par son travail et encourage ses élèves en toutes circonstances ❧ peint et dessine depuis sa plus tendre enfance et possède un don, n'ayant jamais pris de cours ❧ s'est mise à créer des jouets en bois à l'adolescence pour sa petite sœur et gagne aujourd'hui de l'argent grâce à la boutique Lucky Toys ❧  a créé sa première poupée en chiffon pour Hedda pendant sa grossesse et en a fait des dizaines autres depuis ❧ a repris son nom de naissance après le décès de son mari, sportif professionnel, ayant été harcelée par la presse. Cette protection ne l'empêche pas parfois d'être encore reconnue.
Ladies ans gentlemen, nous avons aujourd'hui le plaisir d'accueillir Barbara Buchanan ! Bonjour et bienvenue sur la radio AT&T's. Nous avons préparé quelques questions pour vous. Premièrement, tout le monde aimerait savoir ce que vous pensez des bars clandestins et du jazz, ne vous inquiétez pas, ça ne sortira pas d'ici !
« Je ne suis entrée qu'une ou deux fois dans ce genre d'endroit en tant que cliente. Je n'y suis pas très à l'aise et ai l'impression que la police va me tomber dessus. Je n'aime pas frauder ou manquer le respect aux lois. Et l'alcool qui coule à flot, les alcooliques et les épaves en fin de soirée, je n'aime pas beaucoup cela. Maintenant, je côtoie au quotidien des clients et même les patrons d'un bar clandestin. Je préfère fermer les yeux, et chacun fait ce qu'il veut tant que je ne suis pas forcée de participer à ce trafic. »
Oh, je vois... Ainsi, votre avis concernant la Prohibition...
« La mise en place de la Prohibition est, à la base, une solution aux violences conjugales ou bagarres dans les bars. Seulement, la vente d'alcool n'a pas cessée, sa consommation non plus. Les gens se cachent et crée des réseaux de marché noir. Des dettes se créent entre marchand et client et au final, des ennuis subsistent, le taux de crime ne décroît pas. »
Oh ! Dans ce cas, buvez-vous de l'alcool ?
« Très peu. Lors d'occasions particulières, j'aime beaucoup le champagne. Le bon vin, accompagné d'un repas gourmet me plaît beaucoup aussi. Cependant, je ne ressens pas l'envie de boire de l'alcool en pleine journée, ou s'il n'y a pas de raisons particulières.  »
Personne ne vous juge, ne vous inquiétez pas. Et, dites-nous, New York, en un mot, c'est quoi pour vous ?
« New-York est la ville où j'ai grandi. Je ne l'ai jamais quittée et m'y sens comme un poisson dans l'eau. J'aime la vie que je mène et l'ambition de mon environnement. »
Comme je vous comprends ! Pourriez-vous donc nous donner votre point de vue sur l'époque que nous vivons ?
« La fin de la guerre a fait se rapprocher les gens. Les petits bonheurs contentent davantage chacun. Ce début des années vingt me semble joyeux malgré les conflits politiques qui existeront de toute façon toujours, il me semble.  »
Et bien, je vous remercie pour cette interview plus que constructive, et vous souhaite un excellent moment à New York !
derrière l'écran

PSEUDO ET/OU PRÉNOM : water lily. / Flora
ÂGE : 19 ans.
DÉCOUVERTE DU FORUM ET AVIS SUR CELUI-CI : membre de la première heure. et déjà ici avec un autre compte, ma Berenice niak niaaak *o*
PRÉSENCE : quotidienne, mais rp surtout le weekend.
CONNAISSANCE ET AVIS SUR LES 1920's : les 20s, j'adooooore :bril:mes conaissances ne sont pas parfaites, mais j'essaie de petit à petit m'améliorer! heart
TA CHANSON FAVORITE : dur d'en choisir qu'une xD
AVATAR : la sublime Scarlett Johansson.
CODE DU RÈGLEMENT : ok par Maija.
PERSONNAGE INVENTÉ, SCÉNARIO : inventé.
UN DERNIER MOT : j'vous aime bril




Dernière édition par Barbara Buchanan le Mer 21 Aoû - 14:34, édité 9 fois
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Lun 19 Aoû - 22:40

story of my life
dear Barbara, please, forgive me.


histoire

Barbara Buchanan n'eut jamais la vie facile. Je ne l'ai connu qu'à l'université, mais déjà, elle dégageait cette détermination. Née auprès d'un frère jumeau et cadette d'un garçon de quatre ans son aînée, elle dut dès la plus tendre enfance redoubler d'efforts pour obtenir les faveurs de son père. Protégée par sa mère, elle aimait lui servir de modèle. Couturière malgré la fortune paternelle, c'était plus une passion qu'un gagne-pain. Et Barbara ne pouvait qu'être ravie, encore aujourd'hui. De là où je suis désormais, je sais combien elle était malheureuse. J'aurais dû la réconforter, être une épaule sur laquelle elle aurait pu se reposer. Barbara devait attendre cela d'un homme, lorsqu'elle fut en âge d'y penser. Quand elle intégra Hunter College, je la remarquai aussitôt. Je finissais mes études et commençais ma carrière sportive. Elle était si belle, je n'avais jamais vu une fille comme elle. J'avais alors profité de ma popularité et de mon rang dans l'équipe de baseball professionnelle des Yankees pour la séduire. Nous représentions le couple parfait, et étions jalousés de beaucoup. Mais les apparences sont souvent trompeuses. Je n'ai pas été à la hauteur. Barbara, pardonne-moi. Seul le mot bonheur nous venait aux lèvres les trois premières années de notre relation. Ma fiancée termina ses études et devint professeur de Littérature à Hunter College tout en créant de nombreux jouets en bois pour Lucky Toys, tenu encore aujourd'hui par son frère jumeau. Nous nous marions dans la vingt-quatrième année de Barbara et étions ravis d'accueillir bientôt un enfant. Seulement, le bonheur fût entaché par mes écarts. J'étais tombé dans les dettes de poker depuis longtemps, dans la consommation d'alcool. Les journaux continuaient à vanter mes talents de joueur de baseball, mais je savais que je ne me situais qu'au début de la pente glissante. Pardonne-moi, trésor, je t'ai fait souffrir. Barbara s'inquiétait, et je n'étais pas en état de la soutenir comme ça aurait du pendant sa grossesse. Ma femme me voyait rentrer de plus en plus tard, parfois alcoolisé, quand je n'avais pas aussi des contusions au visage. Je m'enfermais dans un cercle infernal et m'éloignais d'elle, si bien que je ne remarquais pas sa détresse et sa tristesse. Elle m'aimait plus que je ne l'aimais, s'inquiétait bien plus que je ne le méritais. Notre fille, ma belle Hedda, est née en février 1923. Barbara était seule, ma présence était fantôme à ses côtés. Pardonne-moi de ne pas avoir été à la hauteur. Ma fin sonna le mois suivant, en mars. S'en suivirent pour Barbara des harcèlements de la presse, parfois même de ses élèves. Ma mort était suspecte. De là-haut, je reconnais que la criminalité fait de sacrés ravages. La pègre avait eu raison de moi. Mon sursis avait expiré et j'avais payé mes dettes à leur façon. Tu as bien fait de te battre pour effacer mon nom de ton identité. Ta quiétude est méritée. Ne pleure plus en pensant au passé, avance. Pardonne-moi, Barbara. D'avoir gâché ton rêve d'épouse épanouie. De ne pas avoir été un père. De là-haut, je veille sur toi. Barbara, sois heureuse à présent. Ta protection et mon bonheur sont les deux préoccupations qui m'habitent de là où je suis. Commence à vivre sans te soucier de moi. Mon départ marquera ton éclosion une fois que le chagrin sera amoindri. Et tu seras le plus beau des papillons de la Terre.

Lettre rédigé par Edward Bowers,
quelques heures avant sa mort.


test rp

La clé tourna dans le verrou de la grande porte en bois de son armoire et Barbara posa une main sur sa hanche en observant sa garde-robe. Hedda se leva avec maladresse et quand elle eut trouvé son bon équilibre, vint rejoindre sa maman. Barbara lui sourit et se baissa pour caresser ses cheveux de blé bouclés avant de prendre une première robe. Nous étions mardi soir et, comme chaque semaine, Mademoiselle Buchanan recevait ses amies. Ce mardi-là était assez spécial puisqu’elle recevait deux nouvelles jeunes femmes qui enseignaient tout comme elle à Hunter College. Parmi elles, se trouvait Angela Thompson, une collègue professeur de Philosophie, qui avait développé envers elle une antipathie détestable aux yeux de Barbara qui n’appréciait guère les regards hostiles à son égard. Alors, il était naturel pour la jeune professeur de Littérature de soigner son apparence et de se montrer irréprochable aux yeux de ses convives. Elle passa plusieurs robes devant elle, en se regardant dans le miroir avant de rire quand Hedda l’applaudit, certainement satisfaite du dernier choix de sa maman qui avait sorti de la penderie une robe rouge, élégante, féminine mais sage à la fois.

La jeune maman déposa un baiser sur les cheveux de son bambin de dix-huit mois avant d’aller passer la robe en question dans la salle de bain. Elle releva ses cheveux bouclés dans un chignon afin de dégager sa nuque et se maquilla légèrement, juste pour avantager ses yeux et ses lèvres déjà pulpeuses. Ses gestes étaient fins et précis, d’une douceur et d’une sensualité indéniables. Elle fut fin prête à dix-huit heures tapantes, comme chaque mardi soir. Ses talons claquaient au rythme de ses pas sur le parquet de la villa alors qu’elle sortait les petits cupcakes faits maison préparés tout spécialement pour le « rendez-vous bridge » de la semaine. Elle les disposa sur un plateau d’argent pour les laisser refroidir et dressa sa table ronde du salon de son plus beau service à thé. Barbara alla prendre Hedda dans ses bras qui semblait terriblement concentrée à boutonner la robe de sa poupée chiffon, fabriquée par sa maman. Elle l’embrassa sur la joue et la déposa au milieu de ses jouets dans son parc. L’enfant était habituée au rituel du mardi soir, et comme sa maman, elle aimait recevoir.

« Gâteau, mama ? demanda Hedda, accentuant le tout de son petit regard malicieux.
- Quand tu auras mangé ta soupe, ma chérie, pas avant, tu le sais très bien, répondit tendrement Barbara en repartant vaquer  à ses occupations. Joue tranquillement mon cœur. Le bain est fait et quand ton petit ventre le réclamera, tu mangeras avant d’aller faire un gros dodo. »

Barbara observa un instant tendrement sa fille jouer avant que la sonnette ne retentisse. Elle souriait déjà en ouvrant la porte d’entrée et accueillit ses deux meilleures amies, grandes habituées du « rendez-vous bridge ». Elle les invita à entrer et les deux filles allèrent un instant pouponner auprès d’Hedda alors que leur hôte leur donnait quelques informations sur les deux nouvelles venues ce soir-là. Il était important pour Barbara que ses deux grandes amies soient là, et si elle appréhendait tout de même l’arrivée d’Angela Thompson, elle savait que ses amies feraient preuve d’un grand soutien.  D’ailleurs, ses collègues ne tardèrent pas à les rejoindre et Barbara fit preuve d’une grande convivialité, comme il en était coutume, d’ailleurs. Elle invita ses quatre convives à prendre place autour de la table dans le salon. Ensuite, le thé ou le café - selon leur choix – leur fut servi avant que Barbara n’aille chercher le jeu de cartes, soigneusement rangé dans le tiroir du vaisselier dans la salle à manger.

La conversation battait son plein sur les derniers potins que chacune avait à raconter et Barbara battait les cartes, tout en tentant le mieux possible de ne pas prêter attention aux allusions désagréables qu’Angela faisait à son égard. Alors que Barbara menait avec fierté la partie de bridge et infligeait une défaite écrasante à sa rivale, celle-ci prenait un malin plaisir à vanter les derniers exploits de son mari. Alors que les trois autres filles s’émerveillaient, Barbara restait polie et souriait, sans en rajouter. Elle fit une nouvelle fois tourner les petits gâteaux alors que la grille de points du bridge indiquait bientôt la fin de la partie. Barbara s’éclipsa un instant en cuisine pour faire réchauffer la soupe de sa fille qu’elle avait préparé avant – toujours bien organisée. Pendant son absence, elle entendit Angela critiquer la cuisson de ses cupcakes. Ils étaient pourtant parfaits, Barbara avait soigneusement évité le moindre grumeau et avait goûté sa préparation avant et après cuisson. Cette peau de vache voulait tout simplement la piétiner, être placée plus haut dans l’estime des amies de Mademoiselle Buchanan, la professeur de Littérature que Hunter College appréciait.

Barbara revint à table et échangea quelques banalités avec ses convives. Elle avait pris Hedda sur ses genoux et lui donnait à manger ce qui suscita de l’intérêt auprès de ses amies qui n’avaient encore pu donner d’amour maternel dans leur vie. Toutes, sauf Angela Thompson, naturellement.

« Je ne sais pas si je me sentirai un jour prête à avoir des enfants. C’est tellement de préoccupations, de pleurs, de couches à laver et de complications pour nous pour garder la perfection de nos jeunes corps…, commença Angela, contente que l’attention se porte sur elle. Barbara la trouvait d’une égocentricité à toute épreuve. Et il n’y a pas à dire, Barbara, élever seule un enfant n’est pas très bien vu par la société, tu risques d’en baver pour recouvrer un statut décent aux yeux de tous. Même si ta fille est un ange, je ne dis pas le contraire. Pauvre Edward, il aurait fait un excellent père. »
Barbara leva un sourcil, n’ayant aucun souvenir quant à avoir évoqué son passé, et encore moins l’identité de son mari défunt. Angela continuait à déblatérer un flot de paroles dont la veuve n’écoutait plus le sens et elle embrassait sa fille sur le front alors qu’elle mangeait tout son bol avec appétit. La jeune maman redressa la tête vers Angela lorsque celle-ci osait un peu plus à chaque paroles les allusions méprisables envers Barbara.

« Une chose est certaine, le succès peut vite mener à l’égocentrisme. Le petit bonheur du couple parfait, qu’est-ce qu’on peut voir comme imbécilité dans la presse alors qu’en face de nous, nous avons « ça ». Regarde-toi, ma chérie, il faut faire quelque chose. »

Barbara avait remarqué avec quelle médisance Angela avait accentué son « ça » comme si la jeune maman n’était qu’un objet maltraité par la vie. Mais ce qui l’avait le plus dérangé c’était combien le ton de sa voix dégageait une compassion faussement joué, tellement cachée par son réjouissant succès face à la situation de sa rivale de l’université. Barbara donna un cupcake à sa fille qui avait terminé sa soupe et caressait ses cheveux d’un geste tendre. Barbara garda son calme confiant, sa convivialité légendaire et sa classe naturelle mais ne se gêna pas pour répondre par l’offensive.

« Je ne sais pas ce qui est le plus gênant entre l’égocentrisme et se réjouir du malheur des autres. La jalousie y est pour beaucoup, dans tous les cas. Et bien que je me retrouve toute seule, Hedda me procure assez d’amour à elle seule, et je la considère comme un pilier, et pas du tout comme une entrave à ma réussite future. »

La jeune femme ne sut pas si sa fille avait pu comprendre ses paroles, mais elle fut fière qu’Hedda lui donna un câlin qui, aux yeux de l’assemblée, ponctuait d’une main de fer les paroles de sa maman. Barbara ignora totalement la réplique d’Angela qui s’était sentie blessée dans son amour propre. Quelle idiote. Elle était restée bloquée sur son fantasme Edward, le joueur de baseball, sans savoir ce que son histoire cachait en profondeur. Barbara se moquait bien de savoir comment Angela se sentait sous son toit parce qu’elle tâchait seulement de se préoccupait du bien être des invités qu’elle portait dans son cœur. Or, il était évident qu’elle n’avait guère envie de se montrer conviviale avec des filles comme Angela Thompson.

L’horloge montoise sonna dix-neuf heures trente ce qui décida les convives de Barbara à regagner leur foyer auprès de leur mari pour certaine, fiancé pour d’autre, ou leur solitude. Chacune repartit après des étreintes échangées, alors qu’Angela s’était contentée d’un regard froid et d’une poignée de mains. Barbara avait triomphé parce que la professeur de Philosophie n’avait rien trouvé à critiquer de la réception donnée par sa collègue. La jeune femme soupira en refermant la porte de la villa à clé et elle enleva ses chaussures pour fouler le plancher pieds nus. Barbara prit son bébé dans ses bras et Hedda sourit. Elle savait qu’avant d’aller se coucher, elle pourrait regarder sa maman peindre un jouet, ou coudre une poupée. Ensuite, elle lui lirait une histoire en changeant de voix pour faire vivre les personnages, avant de lui poser un baiser sur son front, et d’éteindre la lumière alors qu’elle aurait déjà croisé la route de Morphée.


[/b][/b]


Dernière édition par Barbara Buchanan le Ven 23 Aoû - 16:02, édité 5 fois
avatar
MODO secretary charming girl.
Missives : 712 Points : 52
Avatar : Phoebe Tonkin. Crédit : gentle heart + tumblr + silber sky.
Statut : Célibataire.
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Lun 19 Aoû - 22:44

FLOOOOOO ! bril
Scarlett est juste magnifique, ton personnage sera surement génial ! red heart Bon courage pour ta fiche en tout cas, j'ai hâte de la lire. heart
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t103-sue-la-vie-de-facon-hitchcockienne#728
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Lun 19 Aoû - 22:46

MERCIIII heart
j'ai hâte de vous présenter Barbara !
avatar
FONDA ⚡ you ain't seen nothing yet.
Pseudo + Prénom : fleurpageons - Sarah
Missives : 1711 Points : 179
Avatar : Jessica Stam. Crédit : morphine & giulia.
Âge : 22 ans.
Statut : célibataire, enfin il parait.
Occupation : costumière & danseuse dans de petits cabarets le soir venu.
Gramophone : your heart is as black as night - melody gardot.
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Lun 19 Aoû - 22:50

Ça me fait penser aux Buchanan de chez Fitzgerald, j'espère que Barbara sera moins antipathique que Tom. Tu es magnifique en Scarlett Flo'. bril En plus j'ai l'impression que tu nous réserves un deuxième personnage du tonnerre, j'ai hâte de découvrir tout ça ! heart

_________________
if I let you hang around, I'm bound to lose my mind
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Lun 19 Aoû - 22:57

Oh, quel livre? bril je ne connais pas. Honte à moi. rmgreen et je suis friande d'infos sur les livres, moi bril XD
et merci pour ton message, ça me fait vraiment très plaisir heart J'espère que Barbara va vous plaire, vraiment. (que de 'vraiment' en une phrase! mdl )
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Lun 19 Aoû - 23:07

Remy va pas s'en remettre XD
Bonne continuation pour ta fiche ♥
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Lun 19 Aoû - 23:09

Buchanan excited Gatsby Powaa' bril Moi je l'aimais bien, Tom héhéh 

Quel superbe avatar bril 
avatar
MY PAD, MY BODY, MY FAMILY, MY GIRLS.
Pseudo + Prénom : Solar
Missives : 247 Points : 57
Avatar : Clémence Poésy Crédit : avatar → Shiya, gif → tumblr
Âge : 27 yo
Statut : Célibataire
Occupation : Acheter une oeuvre pour un riche client, en faire une copie parfaite à l'aide de quelques pinceaux, et être payée pour une contrefaçon. Officiellement on appelle ça une acheteuse d'art, mais concrètement, on dit faussaire.
Gramophone : Bright Lights - 30'' to Mars
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Lun 19 Aoû - 23:12

T'as un problème Aly' >< ?
Salut salut Babz heart
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t605-miss-goldella-not-miserable
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Lun 19 Aoû - 23:18

BUCHANAN, GATSBY? HAAN. Honte à moi. J'avais oublié les noms, moi. j'ai pas pu voir le film, ET VOILA. Et j'ai pas lu le livre rmgreen *quart d'heure inculte*

MERCI LES FILLES bril

REMY, heart
avatar
FONDA ⚡ you ain't seen nothing yet.
Pseudo + Prénom : fleurpageons - Sarah
Missives : 1711 Points : 179
Avatar : Jessica Stam. Crédit : morphine & giulia.
Âge : 22 ans.
Statut : célibataire, enfin il parait.
Occupation : costumière & danseuse dans de petits cabarets le soir venu.
Gramophone : your heart is as black as night - melody gardot.
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Lun 19 Aoû - 23:55

Regarde pas le film, lis le livre, il est parfait. bril

_________________
if I let you hang around, I'm bound to lose my mind
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
FONDA moonage daydream.
Pseudo + Prénom : ziggy stardust. / @girlcalledmercy / Clémence.
Missives : 2339 Points : 321
Avatar : kaya scodelario. Crédit : mad shout. + tumblr.
Âge : vingt-deux ans.
Statut : fiancée contre son gré à l'élu de son cœur, Gabriel, selon un arrangement conçu entre leurs pères respectifs quinze ans plus tôt.
Occupation : pianiste, violoniste, compositrice, rentière, apprend à gérer l'entreprise paternelle.
Gramophone : quicksand - david bowie.
Doubles-comptes : eponine m.-n. o'hare.
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Mar 20 Aoû - 0:38

Je plussoie Maija. bril Rebienvenue Flora. excited

_________________

PRÉSENCE TRÈS RÉDUITE. and who are you, the proud lord said, that i must bow so low ? only a cat of a different coat, that's all the truth i know. in a coat of gold or a coat of red a lion still has claws, and mine are long and sharp, my lord, as long and sharp as yours. and so he spoke, and so he spoke, that lord of Castamere, but now the rains weep o'er his hall, with no one there to hear.
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t75-eve-you-drive-like-a-demon-from-station-to-station
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Mar 20 Aoû - 7:33

Oooh l'avatar l'avatar bril bave 
Bienvenue !
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Mar 20 Aoû - 10:42

Eve, j'ai terriblement envie de me construire une bibliographie Fitzgerald et tout lire. J'en ai d'autres que Gatsby qui me disent bien bril Merci en tout cas heart

Edmund, remet toi XD Elle est protestante, assez croyante. On pourra trouver un lien heart
avatar
FONDA moonage daydream.
Pseudo + Prénom : ziggy stardust. / @girlcalledmercy / Clémence.
Missives : 2339 Points : 321
Avatar : kaya scodelario. Crédit : mad shout. + tumblr.
Âge : vingt-deux ans.
Statut : fiancée contre son gré à l'élu de son cœur, Gabriel, selon un arrangement conçu entre leurs pères respectifs quinze ans plus tôt.
Occupation : pianiste, violoniste, compositrice, rentière, apprend à gérer l'entreprise paternelle.
Gramophone : quicksand - david bowie.
Doubles-comptes : eponine m.-n. o'hare.
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Mar 20 Aoû - 10:45

Tales of the Jazz Age est absolument génial aussi. bril Je n'ai pas encore lu Tendre est la Nuit, mais je pense l'acheter en Anglais. hm
flood rmgreen

_________________

PRÉSENCE TRÈS RÉDUITE. and who are you, the proud lord said, that i must bow so low ? only a cat of a different coat, that's all the truth i know. in a coat of gold or a coat of red a lion still has claws, and mine are long and sharp, my lord, as long and sharp as yours. and so he spoke, and so he spoke, that lord of Castamere, but now the rains weep o'er his hall, with no one there to hear.
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t75-eve-you-drive-like-a-demon-from-station-to-station
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Mar 20 Aoû - 10:48

Honte à nous, Littéraires qui partent au quart de tour quand ça parle bouquin. rmgreen
avatar
FONDA ⚡ you ain't seen nothing yet.
Pseudo + Prénom : fleurpageons - Sarah
Missives : 1711 Points : 179
Avatar : Jessica Stam. Crédit : morphine & giulia.
Âge : 22 ans.
Statut : célibataire, enfin il parait.
Occupation : costumière & danseuse dans de petits cabarets le soir venu.
Gramophone : your heart is as black as night - melody gardot.
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Mar 20 Aoû - 10:54

(Tendre est la nuit j'en suis à peu près à la moitié, faut rentrer dedans, mais c'est génial.)

_________________
if I let you hang around, I'm bound to lose my mind
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Mar 20 Aoû - 10:56

vous me donnez envie bril
avatar
AND ALL THAT JAZZ
Pseudo + Prénom : Pondy* + Pauline
Missives : 204 Points : 26
Avatar : AntoniaThomas Crédit : Applestorm
Âge : vingt-quatre ans.
Occupation : Bonne + Chanteuse dans un bar clandestin.
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Mar 20 Aoû - 11:11

Bienvenuuuuue :D

_________________
 ABBY WILSON
My soul is painted like the wings of butterflies,
Fairy tales of yesterday, will grow but never die,
I can fly, my friends!
© ZIGGY STARDUST.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Mar 20 Aoû - 13:54

Remy L. Davis a écrit:
T'as un problème Aly' >< ?
Qui ? Moi ? angel 
Oublies pas : "Alyson promène Remy en laisse" balloon 

En tout cas Scarlett est sublime ♥
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Mar 20 Aoû - 17:28

Merci beaucoup Edwige bril
Alyson haha, tu as ma permission pour le taper rmgreen
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Mar 20 Aoû - 20:02

Merci bril 
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Mar 20 Aoû - 20:10

Bienvenue et bon courage pour ta fiche bril 
avatar
MY PAD, MY BODY, MY FAMILY, MY GIRLS.
Pseudo + Prénom : Solar
Missives : 247 Points : 57
Avatar : Clémence Poésy Crédit : avatar → Shiya, gif → tumblr
Âge : 27 yo
Statut : Célibataire
Occupation : Acheter une oeuvre pour un riche client, en faire une copie parfaite à l'aide de quelques pinceaux, et être payée pour une contrefaçon. Officiellement on appelle ça une acheteuse d'art, mais concrètement, on dit faussaire.
Gramophone : Bright Lights - 30'' to Mars
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Mar 20 Aoû - 22:19

Na mais dis donc, tu deviens méchante là xD
Voir le profil de l'utilisateur http://allthatjazz.forumactif.org/t605-miss-goldella-not-miserable
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   Mer 21 Aoû - 11:27

JOSEPH bril merciiiii beaucoup heart

Oh mon pauvre, chou, câlin bril
(bha oui, c'est une stratégie pour faire des câlins, voyons!)
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (barbara buchanan) story of my life.   

 

(barbara buchanan) story of my life.

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All That Jazz :: 
CHARACTERS MANAGEMENT
 :: presentations :: validated
-